vendredi 3 février 2023

Hypothermie : « Elle peut entraîner un arrêt cardiaque chez les enfants » (Dr Bernard Sawadogo, médecin pédiatre au CHUP-CDG)

bbetmamanLes enfants sont particulièrement vulnérables en cette période d’harmattan et de fraîcheur, car exposés à des risques de pathologies comme l’hypothermie, une maladie malheureusement peu connue sous nos cieux. Pour lever le voile sur cette affection, Radars Info Burkina s’est entretenu avec Bernard Sawadogo, médecin pédiatre au Centre hospitalier universitaire pédiatrique Charles de Gaulle (CHUP-CDG), à Ouagadougou.

Radars Info Burkina : Qu’est-ce que l’hypothermie ?

Dr Bernard Sawadogo : La température à laquelle l’organisme peut fonctionner normalement sans problème, c’est-à-dire la température centrale, se situe entre 36,5 et 37,5°c. L'hypothermie est définie comme la baisse anormale de la température centrale du corps. Autrement dit, c'est quand la température de l’organisme chute. Il y a trois types d’hypothermie : l’hypothermie légère ou modérée, où la température varie entre 32°c et 35°c ; l’hypothermie grave, entre 28°c et 32°c, et l’hypothermie sévère ou majeure, qui est en dessous de 28°c (les fonctions vitales, en particulier le système cardiovasculaire, sont alors en danger).

Radars Info Burkina : Quelles en sont les causes chez l’enfant ?

Dr BS : En général, l’hypothermie est liée à des causes environnementales. Elle apparaît généralement lors d'une exposition à un environnement très froid et peut être déclenchée par une combinaison de facteurs, notamment une baisse de température normale.  Elle est liée au milieu dans lequel l’organisme se trouve. Par exemple, le froid peut l'occasionner, surtout si l’enfant n’est pas bien protégé avec des vêtements chauds. L’hypothermie peut être due aussi à une infection parce que lorsque certaines infections sont très sévères, elles peuvent amener l’organisme à une sous-température.

A cela peuvent s’ajouter des troubles hormonaux. Par exemple, la thyroïde est un organe au niveau du cou qui peut réguler la température. Si cet organe ne fonctionne pas bien, ou si la commande de cet organe n’est pas correcte, l’enfant est en hypothyroïdie. Un enfant qui vient de naître n’a pas cette aptitude de contrôler efficacement cet organe ; le contrôle est immature, donc il aura tendance à prendre la température du milieu. S’il fait froid il va facilement devenir glacé.

De plus, le fait de laisser pendant longtemps un enfant avec des habits mouillés, notamment lorsqu’il pisse au lit ou dans une couche, l'expose au risque d’hypothermie.

Radars Info Burkina : Quels sont les symptômes hypothermiques chez l’enfant ?

Dr BS : Les symptômes varient en fonction du degré d’hypothermie. On considère que l'enfant est en hypothermie quand sa température corporelle est inférieure à 35 degrés (prise de température rectale). Chez l'enfant, l'hypothermie se traduit par une rougeur, des marbrures, une peau froide, un engourdissement général et une accélération de la respiration.

Radars Info Burkina : conséquences d’une hypothermie ?

Dr BS : Quand l’enfant est exposé au froid pendant longtemps, ses extrémités peuvent noircir, ce qui signifie que ces parties ne vivent plus et qu'il faudra les amputer pour éviter une intoxication des autres parties du corps.   Quand la température est très basse sur une longue durée, cela peut occasionner des troubles respiratoires. L’enfant peut perdre connaissance. Il peut même mourir suite à un arrêt cardiaque.

Radars Info Burkina : Que faire en cas d’hypothermie ?

Dr BS : La personne doit être réchauffée à l'aide de plusieurs couvertures de survie isothermiques et placée dans un lieu chaud. Le réchauffement doit être progressif du fait de complications graves possibles en cas de variations trop brutales de la température, comme des troubles du rythme cardiaque.

Outre cela, on peut recourir à la méthode dite kangourou. En effet, le contact de l’enfant avec le corps maternel permet d’échanger la chaleur pour le réchauffer rapidement.

Radars Info Burkina : Comment prévenir l’hypothermie ?

Dr BS : L’hypothermie est très fréquente chez les nourrissons, les nouveau-nés. De ce fait, il faut bien les protéger car ils sont à risque. Afin de prévenir l’hypothermie, il est conseillé de prendre les mesures nécessaires pour se protéger du froid.

De ce fait, il faut porter à l’enfant plusieurs habits pour retenir la chaleur, couvrir les extrémités avec des gants et un bonnet (20% de la chaleur sont retenus au niveau de la tête), éviter de l’exposer au vent. De plus, il faut changer rapidement les vêtements s’ils sont mouillés par des vêtements secs car un vêtement trempé perd 90% de sa capacité isolante. Par ailleurs, il faut éviter de laver les enfants sur une longue durée et il faut bien les pommader, surtout avec du beurre de karité.

Par ailleurs, en situation de confort (usage de ventilateur ou de climatiseur), la température doit être maintenue entre 23°c et 32°c pour les nourrissons. En dessous de 23°c, l’enfant aura du mal à compenser par la chaleur interne.

Propos recueillis par Flora Sanou

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes