lundi 8 août 2022

CDP : La tenue d’un 8e congrès comme moyen de concilier les parties

achko uneL’aile dite historique du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a tenu ce mercredi 29 juin 2022 à Ouagadougou une conférence de presse. Ce fut l’occasion pour elle de donner sa lecture de la situation nationale et de la crise qui secoue le parti de l’Epi et de la daba.

Tout en appréciant positivement la récente rencontre entre Jean Baptiste Ouédraogo, Roch Marc Christian Kaboré et  le lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba, Achille Tapsoba, président de l’aile dite historique du CDP, invite l’actuel président du Faso à créer les conditions propices à la participation de l’ex-président Blaise Compaoré au 8e congrès qui se profile à l’horizon. Il appelle aussi au retour des exilés politiques au bercail et à la libération des prisonniers politiques car pour lui,  ceux-ci ont leur part contributive à apporter en matière de réconciliation nationale.

achko 2Concernant la question sécuritaire, notamment la création de zones d’intérêt militaire à l’Est et au Sahel, l’aile historique dit apprécier positivement cette initiative. Elle invite par ailleurs le gouvernement de la transition à prendre les mesures humanitaires et de solidarité idoines pour accompagner les futurs déplacés internes qui le seront du fait de cette mesure.

S’agissant de la crise qui divise le parti, Achille Tapsoba dit ne pas considérer son groupe comme une aile mais plutôt comme le parti. «Nous ne sommes pas une aile, nous sommes le parti. Nous sommes le CDP…Nous nous opposons à Eddie Komboïgo et à sa lignée sur la base du manque de respect des dispositions statutaires du parti. Nous ne sommes pas dans le subjectivisme plat parce que nous fonctionnons avec le souci de faire en sorte que le CDP fonctionne dans le respect de ses textes. Il n’y a pas d’aile historique, il n’y a pas d’aile futuriste ; c’est un groupe qui s’est trompé», a tenu à clarifier M. Tapsoba.

achko 3Sur la question d’une éventuelle réconciliation des deux groupes, voici la réponse d’Achille Tapsoba : «Seule la capacité du camarade Eddie et de son groupe à revenir auprès de la direction du parti, à faire leur autocritique et à s’engager à ne plus aller à l’encontre des textes pourrait nous amener à nous mettre ensemble.»

Or, la mesure de sortie de crise proposée par le président d’honneur Blaise Compaoré, selon Achille Tapsoba, est la tenue du 8e congrès qui sera une occasion de rassembler tous les militants. «En raison de la difficulté à concilier les positions, j’ai décidé, en application de mes prérogatives statutaires définies au congrès de mai 2018, de la convocation prochaine du 8e congrès ordinaire du CDP. Le congrès sera l’occasion de rassembler tous les militants actifs et tous ceux qui se sont mis en réserve afin de relancer les activités du parti», a déclaré Achille Tapsoba, qui a ajouté que le président d’honneur a invité tous les militants à se mobiliser pour faire du congrès un grand moment de cohésion pour un nouveau départ.

Achille Tapsoba serait-il donc en train de désobéir au président d’honneur, cela d’autant plus que dans sa déclaration du 9 juin 2022 il disait : « Pour notre part, nous nous en remettons à la décision que viendrait à prendre le président d’honneur…»

Flora Sanou

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes
y>