vendredi 3 février 2023

Mondial 2022 : « Le Qatar a battu le record de buts marqués à une coupe du monde avec un total de 172 buts » (Lassina Sawadogo, journaliste sportif)

lassinasawLa coupe du monde s’est jouée cette année du 20 novembre au 18 décembre au Qatar. Au terme de cette compétition mondiale, un récapitulatif s’impose. Pour en parler, une équipe de Radars Info Burkina est allée à la rencontre de Lassina Sawadogo, journaliste sportif à la Radiodiffusion télévision du Burkina (RTB). Niveau des équipes africaines et perspectives pour le développement de ce football ont été les sujets abordés avec le présentateur sportif.

Radars Info Burkina (RIB) : Quelle appréciation faites-vous de l'organisation de ce mondial ?

Lassina Sawadogo (LS) : Avant ce mondial, il y a eu beaucoup de commentaires, en l'occurrence sur les questions de droits humains, de travailleurs, d’immigrés morts sur des chantiers de la coupe du monde. Ces questions se sont mêlées à celles sportives. Certains pays ont même voulu boycotter le mondial, imposer leurs cultures en promouvant l'homosexualité au Qatar, chose qui a été refusée. Les Qataris ont exigé le respect de leurs coutumes. Ce fut également des beaux matchs qui ont été joués.

RIB : Concernant les équipes africaines, quelle appréciation faites-vous de leurs prestations ?

LS : La blessure de Sadio Mané a un peu plombé la dynamique de l’équipe sénégalaise. Elle s'est retrouvée en 1/8 de finale sortie par une ambitieuse équipe de l’Angleterre. Le Maroc est parti jusqu'en demi-finale. Les équipes comme le Cameroun, le Ghana et la Tunisie n'ont pas atteint les objectifs assignés mais nous sommes globalement satisfaits de la prestation des équipes africaines. Cependant pour qu’elles soient plus compétitives, il faut plus d'organisation et d’investissements dans les infrastructures.

RIB : Le Maroc a nettement plus brillé à ce mondial que toutes les autres nations africaines. Est-ce à dire qu'il y a un écart entre le football marocain et celui des autres pays africains ?

LS : J'ai eu la chance d'être présent au Maroc en avril dernier pour les matchs des Etalons ; pendant ce temps-là le Maroc accueillait 13 matchs amicaux de pays africains. La semaine était intitulée “le Maroc, capitale du football africain”. Lorsqu'un pays peut accueillir 13 matchs simultanément, cela montre de la qualité dans son organisation et les investissements effectués  dans le football. Un club marocain est champion d'Afrique en ligue des champions. L'équipe dans laquelle joue notre compatriote Issoufou Dayo est championne d'Afrique de la coupe CAF. L'équipe feminine du Maroc est vice-championne d'Afrique derrière l'Afrique du Sud. Les résultats obtenus à la coupe du monde ne sortent pas du néant. Un travail de longue haleine a été abattu pour atteindre ce niveau. Le président de la fédération du Maroc est le ministre des Finances au Maroc et président de la commission finances de la CAF. Le Maroc a déjà été candidat à la coupe du monde, ce qui signifie qu'en termes d'infrastructures ils sont bien dotés. Le prochain championnat du monde des clubs de la FIFA se jouera au Maroc en 2023. De plus, l'équipe marocaine est jeune. Une forte performance de sa part à la CAN ne nous étonnerait donc pas.

RIB : Dans l'ensemble, quel était le niveau des différentes équipes comparativement aux éditions antérieures ?

LS : Déjà, le Qatar a battu le record de but marqués à une coupe du monde avec un score de 172 buts. De nos jours avec l'introduction de la VAR et de la Goal-line technology, il y a moins d'erreurs d'arbitrage et plus d'équité dans le football que nous avons pu voir. Bien que le mondial se soit joué en hiver et que les joueurs aient été émoussés parce que les championnats se sont terminés une semaine avant le début de la coupe du monde, cela n'a rien enlevé à la qualité de cette coupe du monde. Nous avons aussi eu des rebondissements comme la sortie du Brésil et de l'Allemagne. L'Argentine qui était battue par l'Arabie Saoudite avec en tête l'entraîneur Hervé Renard est sortie finalement champion du monde. Et malgré l'effort de Mbappé, la France est tombée en finale face à l'Argentine. Le Maroc a fait beaucoup d'efforts, il est arrivé aux demi -finales. Je pense que chacun a mérité ce qu'il a produit.

RIB : A ce mondial nous avons vu des femmes arbitrer pour la première fois. Comment avez-vous jugé leurs prestations ?

LS : C'est une très belle expérience. La Française Stéphanie Frappart, qui avait déjà montré ses preuves dans la ligue des champions européenne, a prouvé qu'on peut être du genre féminin et arbitrer des matchs du Mondial sans difficultés. Idem pour la Rwandaise Salima Radhia Mukansanga et la Japonaise Yamashita Yoshimi, qui ont pu tirer leur épingle du jeu. Cette première expérience va permettre aux femmes de s'intéresser à l'arbitrage.

 RIB : Le nombre de places réservé aux pays africains passe de 5 à 9. Cela favorise-t-il la qualification du Burkina Faso pour le prochain Mondial ?

LS : Ce sont des chiffres et c'est 9 places et demie (9,5) qui sont réservées au continent africain, car il y a une place qui sera ballottée entre les continents. Alors, si on se réfère au classement du continent africain de la FIFA, le Burkina Faso est classé 10e. Il est un candidat sérieux à la qualification à la coupe du monde en 2026. Mais il n'y a pas que le classement ; il y a aussi l'organisation, les infrastructures. Aujourd’hui, nous sommes dans un pays sans terrains de football alors qu’à ce stade de la compétition, le football se joue sur des terrains homologués. Avec des stades non gazonnés comme celui de Koudougou, des stades qui n'ont pas de lumière comme le stade Wobi de Bobo-Dioulasso, il est difficile d'atteindre un résultat positif. Si nous voulons aller à la coupe du monde 2026, les autorités doivent veiller à mettre en place une bonne fédération de football.

ModouTraoré et Armella Kibtongo (stagiaires)

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes