dimanche 4 décembre 2022

Commerce international : Le Burkina Faso est le premier client du Togo au premier trimestre 2022

aapelmLe Burkina Faso est le premier client du Togo au premier trimestre 2022, avec 17% des exportations togolaises. L’usine de raffinerie de produits pétroliers de Dangote est achevée à 97%. Le Nigeria, qui y voit un espoir macro-économique (création de richesses et regain de valeur pour le naira nigérian), va bientôt mettre un terme aux importations de produits pétroliers raffinés. Le Gabon reste, pour la deuxième année consécutive, le pays le plus riche d’Afrique, juste devant le Botswana, avec 8 017 dollars par habitant (environ 5,4 millions FCFA) au début de l’année 2022. Retour sur l’actualité économique.

Le Burkina Faso est le premier client du Togo au premier trimestre 2022, selon l’Institut national de la statistique et des études économiques et démographiques (INSEED), avec 17% des exportations du pays pour une valeur de 26,067 milliards de F CFA. Quant aux pays fournisseurs du Togo, c’est la Chine qui vient en première position, avec une part relative de 13,6% des importations du trimestre, devant la Russie : 12,1%. Le Burkina Faso ne figure pas sur la liste des dix pays fournisseurs du Togo. Au premier trimestre 2022, les exportations togolaises de biens ont progressé de 9,4%, soit un glissement annuel de 153,7 milliards FCFA. Les importations ont aussi augmenté de 30 % en valeur et de 10 % en quantité.

La construction de Dangote Oil Refinery, la raffinerie de produits pétroliers du magnat nigérian Dangote (l’homme le plus riche d’Afrique), est achevée à 97%, rapportent plusieurs sources citant l’Autorité nigériane de réglementation du pétrole intermédiaire et en aval (NMDPRA). Cette raffinerie dont le coût est estimé à 15 milliards de dollars, soit environ 10 000 milliards de F CFA, va générer plus de 100 000 emplois directs. Avec cette usine, le Nigeria, deuxième pays producteur de pétrole en Afrique derrière l’Angola, va très bientôt en finir avec les importations de produits pétroliers raffinés, qui lui coûte environ 50 milliards de dollars par an soit environ 33 570 milliards de F CFA. C’est un espoir pour ce pays le plus peuplé d’Afrique parce qu’au-delà de la création d’emplois, cette usine devrait impacter significativement les devises du Nigeria en atténuant la pression sur le naira (monnaie nationale) et susciter un afflux important de devises tiré des ventes.

Dans son rapport sur les Produits intérieurs bruts (PIB) par habitant des pays africains, publié le 11 octobre dernier, le Centre d’études et de réflexion sur le monde francophone (CERMF) relève que le Gabon est, pour la 2e année consécutive, le pays le plus riche d’Afrique (hors très petits pays), avec un PIB par habitant qui se chiffre à 8 017 dollars, soit environ 5,4 millions FCFA au début de l’année 2022. Ce PIB est supérieur à celui du Botswana qui arrive juste derrière le Gabon avec un PIB qui s’établit à la même période à 7 348 dollars (4,9 millions FCFA) par habitant. Notons que les PIB du Gabon et du Botswana sont en hausse par rapport à la même période en 2021 où ils s’établissaient respectivement à 3,9 millions FCFA et 3,7 millions FCFA.

Dans le monde de la finance internationale, le Guinéen Facinet Sylla a été choisi pour représenter un groupe de 23 pays africains, appelé Groupe II Afrique, au Conseil d’administration du Fonds monétaire international. Ce sont : le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la République centrafricaine, les Comores, la République démocratique du Congo, la République du Congo, la Côte d’Ivoire, Djibouti, le Gabon, la Guinée Conakry, la Guinée-Bissau, la Guinée équatoriale, Madagascar, le Mali, la Mauritanie, Maurice, le Niger, le Rwanda, São Tomé et Príncipe, le Sénégal, le Tchad et le Togo.

Etienne Lankoandé

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes