mardi 28 septembre 2021

Fespaco 2021 : Le comité d’organisation prêt à 70%

ffesp uneLa 27e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) se tiendra du 16 au 23 octobre 2021 dans la capitale burkinabè. Dans cette perspective, le comité d’organisation de cette biennale culturelle a eu le jeudi 29 juillet des échanges avec les hommes de médias. Objectif : leur faire le point des préparatifs du festival.

Dans 2 mois, Ouagadougou sera sous le feu des projecteurs à l'occasion de la biennale du cinéma africain et le comité d’organisation est à pied d’œuvre pour que l’évènement soit une réussite. Lors de son face-à-face avec la presse, Moussa Alex Sawadogo, directeur général du Fespaco, a présenté les différents prix officiels en précisant qu’il y a eu quelques réaménagements pour les rendre plus attrayants. « Cette restructuration vise à donner plus de visibilité à certains prix », a déclaré le DG du Fespaco, qui a ajouté que ces réaménagements apporteraient une plus-value à cette édition du Festival dont le thème est « Cinéma d’Afrique et de la diaspora : Nouveaux regards, nouveaux défis ». La cagnotte des prix phares du Fespaco reste, dans l’ensemble, inchangée. « L’Etalon d’or reste à 20 millions de FCFA, l’Etalon d’argent à 10 millions de FCFA et l’Etalon de bronze à 1 million de FCFA », a affirmé M. Sawadogo

ffesp 2On a des prix comme ‘’la meilleure collaboration artistique, que ce soit en images, en scénario, en son ou en montage qui sont tous fixés à 1 million de FCFA ; les films documentaires longs métrages qui comportent un prix Etalon d’or à 10 millions de FCFA, un prix Etalon d’argent à 5 millions de FCFA et un prix Etalon de bronze à 3 millions de FCFA ; les films fictions courts métrages avec le Poulain d’or à 5 millions de FCFA, le Poulain d’argent à 3 millions de FCFA et le Poulain de bronze à 2 millions de FCFA’’. Pour ce qui est de la section Perspectives, les prix sont, entre autres, un trophée et 2 millions de FCFA chacun. Ce sont : le prix Oumarou Ganda de la première œuvre du film de fiction long métrage ; le prix Paul Robeson de la meilleure œuvre du film documentaire long métrage ; le prix Dribril Diop Mambety de la meilleure révélation. La cagnotte des prix de la section Burkina varient de 5 millions de FCFA à 3 millions de FCFA. En ce qui concerne les prix Yennenga post-production en numéraire ou en bourse de post-production, on a le prix DoxBox par exemple qui est évalué à 30 000 euros, soit plus de 19 millions 650 mille FCFA, et le prix Nour-Eddine Sail qui est de 50 000 euros, soit environ 32 millions 750 mille FCFA.

ffesp 3Les présidents de jury ont aussi été dévoilés au cours de cette conférence de presse. Ainsi, Moussa Absa Séné (Sénégal) sera le président du ‘’jury Burkina’’ ; Salif Traoré (Mali) sera, lui, le président du ‘’jury film d’école’’ ; Alain Gomis (Sénégal), double lauréat de l’Etalon du Yennenga, sera le président du ‘’jury Perspectives’’ ; Jihan El Tahri (France/Egypte) occupera la présidence du ‘’jury documentaire long métrage’’ ; ‘’le jury courts métrages fictions et documentaires’’ sera présidé par Angèle Diabang (Sénégal) ; Frederick Lavigne (France) présidera le ‘’jury des séries télé/animation’’. ‘’Le jury long métrage’’ sera, quant à lui, présidé par Abderrahmane Sissako (Mauritanie).

« En termes de préparatifs, on est à 70% mais soyez rassurés qu’au soir du 15 octobre, nous serons à 100% prêts», a affirmé Moussa Alex Sawadogo avant d’ajouter : « Notre ambition, c’est de faire en sorte que le public, les professionnels, les partenaires soient vraiment satisfaits du contenu. Il ne s’agit pas d’aligner une centaine de films mais de veiller à ce que les films sélectionnés par le jury soient de qualité ».

Le Sénégal, pays d’honneur de ce 27e Fespaco, a réitéré son soutien technique et financier. « Tout ce qui est matériel de sonorisation est pris en charge par le Sénégal et même les techniciens et ingénieurs viendront de ce pays pour les cérémonies d’ouverture et de clôture de l’évènement », a précisé M. Sawadogo. C’est donc dire, toujours selon le DG du Fespaco, que le Sénégal sera bien présent à cette biennale du film.

Revenant sur la récente visite de la délégation ministérielle au festival des Cannes en France, Moussa Alex Sawadogo a confié que les échanges au cours de ce voyage ont été fructueux pour le Fespaco. « Le ministère français de la Culture et celui de la république de Belgique nous ont assuré de leur présence. Pour nous, leur présence constitue un grand apport pour le festival », a-t-il souligné.

Initialement prévue du 27 février au 6 mars 2021, la 27e édition du Fespaco avait été reportée à cause de la recrudescence de la Covid-19.

Sié Mathias Kam

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes
>