dimanche 4 décembre 2022

Situation nationale : « Il faut des sacrifices pour apaiser les aïeux » (Mouvement Hamasciach in You)

mvementLe mouvement Hamasciach in You, qui signifie « l’amour du prochain en toi », estime qu’il faut que toutes les couches sociales (coutumiers et religieux) fassent un sacrifice pour apaiser les aïeux. C’est de cette façon que les autorités, selon lui, parviendront à reconquérir les localités occupées par les terroristes. Toujours selon ledit mouvement, il faut travailler à réconcilier le peuple burkinabè par la mise sur pied d’une commission « vérité-réconciliation » ou passer par une justice traditionnelle pour instaurer un climat paisible.

Selon Maître Ollo Larousse Hien, président du mouvement Hamasciach in You, depuis la création de cette structure, elle fait du volet spirituel un élément non négligeable dans la recherche de solutions pour le pays. Il affirme que le serviteur Nabi, du nom de Melchizedek Maranatha Mashia'h, avait toujours prédit les évènements qui se sont produits sous les différents régimes du pays et l’accomplissement était palpable. Pour ledit mouvement, face à cette situation que vit le peuple burkinabè, il faut que toutes les religions fassent des sacrifices pour apaiser le cœur des aïeux. Autrement, il sera difficile de sortir vainqueur de la lutte contre le terrorisme et consolider la paix au Burkina.

Pour le mouvement, les prières qui avaient été décrétées sous Roch Kaboré et Damiba sont insuffisantes, sinon les coups d’Etat n’auraient pas eu lieu et les attaques n’auraient pas continué. « Il y a eu 2 coups d'État en 8 mois ; les attaques continuent. La dernière en date, l'attaque de Gaskindé, prouve que la prière ne suffit pas ; il faut sacrifier des animaux, de préférence des bœufs, pour apaiser les aïeux », affirme maître Ollo Larousse Hien, président du mouvement Hamasciach in You.

Le président qu’il faut au Burkina Faso

D’après le mouvement, cette prise du pouvoir par de jeunes officiers montre que la jeunesse du Burkina Faso sait se battre pour l’intérêt de sa nation. « C'est un jeune capitaine de 34 ans qui a pris ses responsabilités et qui a été soutenu par la jeunesse burkinabè. Cela montre qu’elle est mature et sait ce qu'elle veut », précise Oumar Aziz Sanou.

C'est aussi un message adressé à l'ancienne classe politique, « qui doit l’accompagner pour réussir et consolider la paix au Burkina Faso ».

Le mouvement Hamasciach in You pense que le président idéal pour conduire la transition doit être un patriote. Il doit avoir le sens de l'intérêt général et du bien commun. Il doit se tenir loin des « groupes ou groupuscules ayant des intérêts égoïstes ». Ce futur président de la transition devrait, se convainc le mouvement, accorder une place importante à la culture africaine.

Nafisiatou Vébama

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes