lundi 4 juillet 2022

La dépendance au téléphone portable : Un facteur non négligeable de l’échec scolaire

appareil numLe téléphone portable est un outil de communication qui, au fil des années, est devenu  le meilleur ami de l’homme. Il  est devenu indispensable dans la vie. Egalement très présent en milieu scolaire, le téléphone portable impacterait pour certain le rendement scolaires des enfants  et serait même un facteur aggravant les taux d’échec.

 

Selon les spécialistes, la dépendance au téléphone portable entraîne des difficultés de concentration et d’apprentissage chez les jeunes. En effet,  étant donné qu’envoyer des messages textuels devient de plus en plus  leur passe-temps favori, plusieurs d’entre eux deviennent rapidement obsédés par ce gadget au point d’en envoyer en plein cours. Cela nuit grandement à leur apprentissage. « Au cours de l’année scolaire, je retire purement et simplement le téléphone de ma fille, parce que quand elle a son téléphone, elle ne peut plus se concentrer pour étudier ses cours. Même quand elle prend son cahier pour bosser elle fait semblant, car elle dépose le téléphone dans le cahier et elle tient le cahier comme si elle bossait alors qu’elle manipule son téléphone ». explique  Mme OUATTARA, parent d’élève.

Les jeunes sont totalement obnubilés par leur téléphone et vu leur très jeune âge, il est souvent difficile pour eux de faire la différence entre les moments adéquats pour utiliser leur « bijou » et les moments où il leur serait très avantageux de le ranger. «  Je suis sure que ma fille utilise son téléphone  en classe,  puisse qu’elle ramène de mauvaises notes », ajoute Mme OUATTARA. Ce doute de dame OUATTARA est confirmé par Marie, élève de la classe de 4e. « J’utilise souvent mon téléphone en classe, parce que même quand je suis concentrée à écouter le professeur et que je reçois un message, j’ai hâte de lire le contenu. C’est difficile pour moi d’attendre  la fin du cours pour le lire. Je reconnais que cela déconcentre beaucoup », confie t-elle.

addictologue Dr Richard Ouédraogo

                                       Dr Richard OUEDRAOGO, addictologue

 

Quoi qu’il en soit, Dr Richard OUEDRAOGO, addictologue, lui n’a aucun doute sur l’effet que l’utilisation du téléphone portable peut avoir sur le rendement scolaire des utilisateurs. « A un degré élevé, la dépendance au téléphone portable, peut justifier à elle seule l’échec scolaire. Cependant, lorsqu’il s’agit d’une addiction légère ou modérée, elle constitue un facteur parmi tant d’autres pouvant expliquer l’échec scolaire ». Toutefois, sur cette question, Mme OUATTARA est catégorique. Pour elle, le téléphone portable contribue largement au taux d’échec scolaire. « Ma fille a fait le BEPC deux fois. La première fois, elle disposait de son  téléphone durant l’année scolaire. Mais, elle n’a  pas eu la moyenne, ne serait-ce que pour redoubler. Sa moyenne était si faible que c’était le renvoi direct. C’est pourquoi, à sa deuxième année de passer le BEPC, j’ai retiré son téléphone portable pendant toute  l’année scolaire. Et là, non seulement son niveau en français s’est amélioré, mais en plus elle a réussi à son examen avec l’entrée en seconde », explique-t-elle.

 

Edwige SANOU

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes