jeudi 13 juin 2024

Zio Perfect Light : Un espace pour révolutionner la mode africaine

perfecto une« Lumière parfaite »  pour mettre en exergue les marques de l’espace ouest-africain, rendre le secteur de la mode plus professionnel et révolutionner la mode africaine, ‘’Perfect Light’’ puisque c’est de ça qu’il s’agit, est un projet initié par le magazine Zio, une plateforme web dédiée à la promotion des acteurs de l’industrie de la mode. Le projet a été lancé ce jeudi 30 mars 2023 à Ouagadougou, au cours d’une conférence de presse.

L’objectif global de l’initiative, selon les conférenciers, est d’ériger des marques africaines de qualité répondant aux standards internationaux à travers une promotion et une formation spécifiées afin de booster la productivité, l’employabilité et la vente des produits du secteur de la mode.

Il vise les acteurs de l’industrie de la mode en général mais un recours sera fait aux acteurs de la culture. Selon Rita Zio, journaliste communicatrice, une des promoteurs du projet Perfect Light, l’idée de ce projet émane du constat selon lequel, en Afrique particulièrement au Burkina Faso, les acteurs de la mode produisent des collections d’œuvres de contenu. Mais celles-ci ne sont pas mises en lumière alors que dans le milieu artistique, c’est une nécessité pour pouvoir vendre.

Donc ce projet consiste à donner de l’opportunité à tous les créateurs passionnés et désirant de faire valoir leurs droits dans ce milieu de pouvoir  accéder à des plateformes où ils peuvent s’exprimer et promouvoir leur créativité. De plus, la particularité de ce magazine est qu’il sera digital.

perfect 2« Ce sera uniquement web.  Il n’y aura pas d’impression, afin de permettre à tous ceux qui veulent connaître l’actualité de l’industrie de la mode au Burkina et en Afrique, d’avoir accès à tous les contenus et clientèles », a indiqué Issouf Balima, chargé de production dans le projet « Zio Perfect Light ». Le magazine sera accompagné par un site e-commerce qui sera une fenêtre de vente des collections des créateurs selon les initiateurs du projet.

Mais à long terme, ils entendent transformer ce site web en une application pour permettre aux gens d’accéder plus facilement au contenu du magazine. « Le magazine dénommé Zio va devenir à long terme, une application dénommée Zio et le contenu  sera uniquement dédié à la promotion des lauréats de l’événement Perfect Light », a déclaré Rita Zio.

Sa conviction, l’Afrique a raté la révolution littéraire et celle industrielle et ce projet est une aubaine pour aider les créateurs à ne pas rater la révolution numérique.

« L’Afrique a raté la révolution littéraire, on a raté la révolution  industrielle et ce projet vient en appui aux acteurs de l’industrie de la mode pour les aider à ne pas rater la révolution numérique qui est actuellement en vogue. Tout est en train de se digitaliser et si nous n’avons pas cette révolution numérique, ça ne sera pas à notre profit », foi de Rita Zio.

perfect 3Il faut savoir que le nom du magazine est un sigle où le ‘’Z’’ symbolise l’arme de la communication, le '’I’’ renvoie à la liberté  allouée aux créateurs (on ne peut pas faire de création sans liberté). Le ‘’O’’  est un symbole de la passion, d’ouverture, d’aspiration à l’élévation selon les promoteurs du projet Zio Perfect Light. Pour le lancement de ce projet, le budget est estimé à près de 30 à 40 millions, selon les initiateurs. L’événement « Perfect Light » se tiendra le 19 mai 2023, sur la rue pavée du mémorial des Héros à Ouagadougou.

Les catégories prises en compte pour cette édition sont : la coupe couture mixte, la joaillerie, le prêt-à-porter industriel, la coupe couture artistique, la coiffure artistique. À cela s’ajoute la coupe couture genre composée de la coupe homme, coupe dame, coupe enfant.

Il y a aussi les accessoires, à savoir les sacs, les chaussures, la maroquinerie. La cosmétique figure également dans la liste, notamment les produits corporels, capillaires, la parfumerie. Enfin, il y a la mise en beauté qui concerne le make-up artistique et esthétique. « Perfect Light » est un évènement qui se tiendra chaque année. Les deux premières éditions seront consacrées uniquement aux créateurs de l’industrie de la mode burkinabè. À partir de la 3e édition, ce sera un évènement d’envergure internationale. Il est à noter également que les lauréats de « Perfect Light » seront formés pour leur permettre de consolider leur savoir-faire et de leur fournir les rudiments nécessaires au développement de leur activité.

Flora Sanou

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes