vendredi 3 février 2023

Recherche au Burkina : Proposition de nouvelles lignées introduites de soja (Glycine max L. Merr.) résistantes à la déhiscence des gousses et à haut potentiel de rendement

soja une« Des chercheurs qui cherchent on en trouve, mais des chercheurs qui trouvent, on en cherche. » Cette assertion est battue en brèche au pays des hommes intègres car ici, on a bel et bien des chercheurs qui trouvent et dont les résultats des travaux concourent, entre autres, à l’amélioration des rendements agricoles. Lisez plutôt.

  1. 1.Introduction

Le soja (Glycine max L. Merr.) est une légumineuse cultivée pour sa graine riche en huile et en protéines végétales Il constitue la quatrième culture la plus importante au monde en termes de production et de superficie récoltée. La production mondiale de soja a explosé depuis 40 ans et a connu une croissance annuelle moyenne bien plus rapide que celle des céréales (+5% par an pour le soja, 2% pour le blé, 3% pour le maïs). Au Burkina Faso, le soja a été choisi en 2006 par le gouvernement comme culture stratégique avec une production annuelle estimée à près de 50 000 tonnes /an. Malgré l'importance de la culture du soja, les rendements sont faibles et les producteurs n’arrivent pas à tirer profit de cette culture oléagineuse. Plusieurs facteurs dont la déhiscence des gousses, les maladies dues aux bioagresseurs, la sècheresse contribuent à réduire les rendements. La recherche de génotypes non déhiscents et adaptées aux conditions climatiques du pays permettra de booster la productivité du soja et d’accroitre significativement les revenus de producteurs. Le présent document de vulgarisation, destiné aux producteurs de soja notamment dans l’ouest du Burkina Faso, est une proposition de lignées introduites de soja résistantes à la déhiscence des gousses et à haut potentiel de rendement. Ces lignées pourront être inscrites aux catalogues national et régional pour faciliter leur vulgarisation.

  1. Méthodologie

Le matériel végétal est composé de 24 lignées de soja dont 21 génotypes introduits à cycle moyen et trois variétés témoins (G175, G196 et G197). Les 24 lignées ont été évaluées à la station expérimentale de Farako-Bâ dans la zone soudanienne du Burkina Faso. Le dispositif utilisé est un alpha Lattice de trois répétitions dont la parcelle élémentaire était constituée de 4 lignes de 4 m séparées entre elle de 50 cm. Des observations ont été effectuées sur 6 paramètres agronomiques. Les analyses de la variance (ANOVA) ont été réalisées à l’aide du logiciel GenStat Edition 12. Les échelles de Bailey et al. (1997) ont été utilisées pour déterminer les classes de sensibilité à la déhiscence des génotypes de soja.

Tableau 1 : Description des paramètres agronomiques

 

Nom de l’observation/ Caractères

 

Abréviations

 

Descriptions

 

Unité

50 % Floraison

50 % Flo

C’est la date à partir de laquelle 50% des plants de la parcelle élémentaire fleuri

JJ/MM/AA (jour)

Jours jusqu'à maturité (50% Maturité)

50% Mat

c'est à ce moment que 50% des gousses sont passées du jaune au brunâtre ou au gris

JJ/MM/AA (jour)

Hauteur de la plante à la récolte

HP

Hauteur de la plante depuis la base de la tige principale jusqu’au sommet sur 10 plantes centrales de la parcelle élémentaire

cm

Poids de 100 graines

PDS_100 gr

Poids moyen de 100 grains après séchage. Pour chaque variété, compter trois lots 100 grains puis les peser

g

Rendement potentiel

Rdt_pot

C’est la masse de grains des gousses récoltés par hectare

t/ha

Déhiscence (Éclatement des gousses)

Deh_go

1 = 0%, pas de gousses éclatées (R) ;

2 = 25% des gousses éclatées (T ou I)

3 = 50% des gousses éclatées (T ou I)

4 = 75% des gousses éclatées (S)

5        = toutes les plantes éclatées (TS)

%

  1. Résultats

Les résultats de cette recherche ont révélé des différences significatives (𝑃 < 0,05) entre les génotypes de soja pour les cycles de floraison et de maturité, la hauteur des plantes, la déhiscence des gousses et le poids des 100 graines.

soja 2Variabilité des jours de floraison et  de maturité

Sur les 24 génotypes, 15 ont montré des valeurs inférieures à la moyenne des jours jusqu'à la floraison (51 jours), dont deux témoins (G175 et G197). Pour la maturité 50%, 11 génotypes ont présenté des valeurs inférieures à la moyenne (98 jours). Le génotype témoin G175 avec 78 jours pour le cycle 50% de maturité a confirmé sa précocité (groupe 00). Il est suivi des génotypes TGX2008-4F (89 jours) et TGX2025-14E (91 jours).

Tableau 2: Valeurs moyennes des six paramètres agronomiques chez les 24 lignées de soja

Génotypes

50 % Flo

50% Mat

HP

Deh_go

PDS_100 gr

Rdt_pot

G175 (témoin 1)

45

78

71

42

13

6

G196 (témoin 2)

56

106

60

50

11

2,75

G197 (témoin 3)

49

93

83

25

13

4,79

TGX1987-14F

52

103

108

25

13

2,93

TGX1989-19F

51

93

68

0

10

4,51

TGX1993-4FN

58

101

107

8

12

3,89

TGX2008-4F

47

89

71

0

13

5,22

TGX2009-16F

52

96

78

0

16

4,95

TGX2010-11F

47

92

80

0

14

3,73

TGX2011-6F

58

104

106

0

15

2,97

TGX2015-1E

47

102

72

0

14

2,77

TGX2016-3E

50

99

85

25

13

4,53

TGX2016-4E

50

98

88

0

13

4,33

TGX2017-5E

50

94

109

25

14

4,72

TGX2017-6E

49

105

88

8

15

5,11

TGX2019-1E

48

96

86

25

11

2,40

TGX2020-1E

51

100

86

25

12

3,60

TGX2022-4E

58

111

80

0

14

3,34

TGX2023-3E

58

101

94

0

10

4,43

TGX2025-10E

47

105

64

0

13

4,45

TGX2025-14E

49

91

68

17

13

4,49

TGX2025-6E

52

98

69

0

14

2,68

TGX2025-9E

54

100

99

8

13

1,56

TGX2027-1E

46

102

84

0

14

2,66

Moyen_gén.

51

98

83

12

13

3,87

CV (%)

2

4

20,6

55,8

12,6

50,1

P value

0,001**

0,001**

0,014*

0,001**

0,010*

0,528NS

** : très significatif ; * significatif ; NS : non significatif, au seuil de 5%.

Variabilité de la déhiscence  des gousses

Les valeurs moyennes de la déhiscence des gousses ont varié de 0 à 50 % avec une valeur moyenne de l’essai de l’ordre de 12 % (Tableau 2). soja 3Au total, 15 génotypes étaient résistants à la déhiscence (0-10 % de gousses éclatées) et 9 génotypes étaient tolérantes ou intermédiaires (11-70 %). Sur les 21 génotypes introduits, 71,43 % étaient résistants à la déhiscence des gousses.

Variabilité du poids des 100 graines

Le poids de 100 graines est un caractère essentiel pour optimiser le rendement et joue également un rôle important dans l'adaptation d'un cultivar et influencerait la vigueur des graines. Plus de 75% des génotypes évalués (y compris deux témoins) ont un poids de 100 graines supérieur ou égal à la moyenne de l’essai (13 g) (Tableau 2). Il s’agirait de génotypes à grosses graines.

  1. Conclusion

Les génotypes de soja évalués dans cette étude ont présenté des caractéristiques agronomiques  et une capacité d'adaptation très intéressantes pour la plupart des paramètres. Plusieurs lignées introduites étaient résistantes à la déhiscence des gousses (0-10% de gousses éclatées) et ont enregistré des poids de 100 graines de plus de 13 g et des rendements grains de près de 4 t/ha. Parmi ces lignées, les génotypesTGX2008-4F (5,22 t/ha), TGX2009-16F (4,95 t/ha), et TGX1989-19F (4,51 t/ha) étaient les plus productives avec de grosses graines. La dehiscence des gousses est un paramètre qui est affecté par différents facteurs environnementaux tels qu'un climat sec, une faible humidité, une température élevée et des changements rapides de température. Des études plus approfondies permettront de confirmer l’adaptabilité de ces génotypes dans différents zones agro-écologiques du pays et faciliteront leur adoption par les producteurs.

 

Thio Ibié Gilles1, 2, 3*, Ouédraogo Nofou1, 3, Nikiema W. Fabrice1, 2, 3, Drabo Inoussa1, 3, Thio Bouma2, Pierre Alexandre Eric Djifaby Sombié1, Oumar Boro1, Néya Bouma James2, Zagré M’bi Bertin1, 3, Sawadogo Mahamadou1, 3 et Sérémé Paco2

 

1 : CNRST/ Institut de l’Environnement et de Recherches Agricoles/ Laboratoire de Génétique et d’Amélioration des Plantes (LAGAMEP) Ouagadougou, Burkina Faso

2 : CNRST/ Institut de l’Environnement et de Recherches Agricoles/ Laboratoire de Protection et Défense des Cultures  (LAPRODEC) Ouagadougou, Burkina Faso

  • : Université Joseph KI-ZERBO/ Laboratoire Biosciences, Ouagadougou, Burkina Faso.

  *Adresse de l’auteur correspondant: Thio Ibié Gilles, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Références Bibliographiques

Bailey M.A, Mian M.A.R, Carter T.E., Ashley D.A., Boerma H.R. (1997). Pod dehiscence of soybean: Identification of quantitative trait loci. Journal of Heredity 88(2):152-154. 

Thio I.G., Ouédraogo N., Drabo I., Essem F., Neya F. B., Sombié P.A.E.D., Nikiema F. W., Boro O., Thio B., Néya J.B., Zagré B.M., Sawadogo M., Sérémé, P. (2022). Evaluation of medium maturity group of soybean (Glycine max L. Merr.) for agronomic performance and adaptation in Sudanian zone of Burkina Faso. African Journal of Agricultural Research, 18(4), 264-275.

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes