dimanche 4 décembre 2022

WAMECA 2022 : Ignace Ismaël Nabolé du Burkina rafle le prix dans la catégorie entrepreneuriat féminin

awameca uneLa Fondation des Médias pour l’Afrique de l’Ouest (MFWA) a organisé la 6e édition de la conférence et la cérémonie de remise de prix d’excellence intitulée « Excellence Conférence and Awards (WAMECA) » du 20 au 22 octobre 2022 à Accra, au Ghana. A cette grand-messe, placée sous le   thème  « L’autonomisation des médias et des femmes en Afrique », plusieurs journalistes ont été récompensés, dont Ignace Ismaël Nabolé dans la catégorie entrepreneuriat féminin. Radars Info Burkina s’est entretenu avec le lauréat.

Ignace Ismaël Nabolé, actuellement directeur multimédia à Faso7, a été distingué au WAMECA 2022 à Accra dans la catégorie entrepreneuriat féminin avec son article intitulé « Burkina Faso : Zalissa, amazone silencieuse ». Mais le lauréat a précisé que lorsqu’il écrivait l'article, en janvier 2021, il était journaliste à Burkina24. C’est un sentiment de joie qui a animé Ignace Ismaël Nabolé à la réception de ce prix. « Je suis heureux d'avoir été reconnu par mes pairs. Je suis d’autant plus au regard du nombre de personnes qui étaient en compétition. Dans les 9 catégories, ce sont plus de 950 candidatures qui ont été reçues par les organisateurs. Sortir donc finaliste puis lauréat, c’est plus qu’une fierté », se réjouit-il.

awameca 2Cependant, l’heureux gagnant estime que ce prix est aussi pour lui une invite à redoubler d’effort pour hisser le drapeau burkinabè plus haut. « C'est aussi un appel pour moi à travailler plus, à fournir plus d'efforts afin que ma plume porte plus et que le nom du Burkina Faso résonne encore dans plusieurs autres cérémonies de récompenses à travers le monde », a reconnu le lauréat. Derrière ce prix se cache un travail acharné. Ignace Ismaël Nabolé n’a pas hésité à expliquer sa procédure pour parvenir au résultat final. « C'est un sujet que j'avais identifié depuis 2020 en remarquant des femmes en circulation très tôt les matins chargées de sacs et qui rejoignaient notamment le marché de Baskuy, lorsque je faisais mon sport matinal », souligne M. Nabolé, concernant l’identification de son sujet.

Mais ce sujet ne sera réalisé qu’en 2021 à cause d’un manque de temps. « Etant chef du desk politique en 2020 et au regard de l'actualité, le temps me manquait pour la mise sur papier. J'ai, par la suite, eu un collaborateur en début 2021, Akim Ky, qui m'a rapidement prouvé son envie d'apprendre et de progresser dans le journalisme. Je lui ai donc dit de trouver une dame répondant au profil afin que l'on écrive l'article. C'est ainsi qu'il a repéré Zalissa et la magie s'est par la suite opérée », a expliqué le lauréat. Et de poursuivre ses explications en ces termes : « Pour le reportage donc, à moto, nous avons suivi Zalissa de son domicile derrière Karpala jusqu'à Koubri en la filmant. Le retour aussi a été filmé à partir de mon téléphone portable et j'ai fait le montage afin de produire la vidéo. Cette vidéo Mobile Journalisme (MOJO) a été accompagnée d'un texte. Le texte et la vidéo ont ensuite suivi le processus de correction avec le Rédacteur en chef Abdou Zouré à l’époque ».

A noter que trois Burkinabè étaient en lice dans les catégories Santé (Bassératou Kindo), Lutte contre la corruption (Lomoussa Bazoun) et Entreprenariat féminin (Ignace Ismaël Nabolé). Ce sont Bassératou Kindo et Ignace Ismaël Nabolé qui ont été primés.

La Media Foundation for West Africa (MFWA) organise la West Africa Media Excellence Conference and Awards (WAMECA), conférence sur l'excellence dans le journalisme en Afrique de l’Ouest. Cette conférence sur l’excellence est accompagnée d’une remise annuelle des prix, qui récompense les meilleures œuvres journalistiques en Afrique de l’Ouest. Il faut remplir certaines Conditions pour participer à la WAMECA. D’abord, les candidats désirant participer à la WAMECA doivent être des journalistes venant des pays de l'Afrique de l’Ouest. Ensuite, ils doivent travailler dans des médias audiovisuels ou web. Enfin, ils doivent s’exprimer en anglais, français ou portugais. Il faut noter également que le concours comprend 9 catégories : Télécommunications et technologies de l'information, Droits humains, Santé, Environnement et Autonomisation des femmes, pour ne citer que ceux-ci.

Flora Sanou

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes