vendredi 3 avril 2020

CAN tous les 4 ans : Cela arrange-t-il les Africains ?

caanLa récente proposition du président de la Fédération internationale de football association (FIFA) n’en finit pas de susciter des débats passionnés. La Coupe d’Afrique des Nations (CAN) doit-elle dorénavant avoir lieu tous les quatre ans au lieu d’être bisannuelle comme c’est le cas présentement ? Le moins qu’on puisse dire, c’est que les « pro » et « anti » changement de la périodicité de la CAN sont à couteaux tirés sur cette question. Au Burkina Faso, des noms bien connus du football comme Boureima Maïga et Madi Zongo sont quelque peu timorés. Des stars du football comme Didier Drogba et Samuel Eto’o fils ont aussi donné leur avis sur le sujet.

Pour l’ancien arbitre professionnel et consultant sportif Madi Zongo, rendre quadriennale (tous les 4 ans) l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) peut se comprendre si l’objectif visé est de combler un manque en investissant davantage dans la réalisation d’infrastructures, dans le football féminin, celui des jeunes, dans la professionnalisation du corps arbitral africain... Cela marquera un épisode hardi et commercial pour le football africain si cette proposition est adoptée. « C’est une idée sur laquelle le Comité exécutif de la CAF et l’ensemble des associations nationales doivent réfléchir », a-t-il déclaré. Il ne serait pas étonnant, a-t-il souligné, que les dirigeants du football africain adhèrent à cette proposition du président Gianni Infantino, d’autant plus qu’ils n’y ont pas encore fait d’objection jusque-là.

Il faut tout de même relever, selon le directeur sportif de Salimata et Tasséré Football Club (SALITAS-FC), qu’organiser la CAN tous les quatre ans pourrait entraver, sur le plan économique, les pays africains. Cela, d’autant plus que la CAN est la compétition phare de la CAF. En outre, il y a le côté sentimental qui risque d’en prendre un coup, car les Africains sont heureux de se retrouver tous les deux ans pour célébrer leur continent à travers le football. Et c’est aussi une opportunité pour eux de voir et de revoir tous les deux ans leurs stars qui évoluent loin de leur terre natale et de communier avec elles. Ce sont des moments intenses de fête comme les aiment les Africains. 

L’ex-attaquant des Eléphants de Côte d’Ivoire, Didier Drogba, président d’honneur de la FIF Pro Afrique, n’a jamais fait l’impasse sur une Coupe d’Afrique des nations pour préserver sa carrière en clubs. Mais la superstar ivoirienne, de passage à Paris, a apporté son soutien à la proposition de Gianni Infantino. « Cela peut être une bonne chose parce que cela donnerait une saveur bien particulière à ce trophée par sa rareté », a-t-il notamment déclaré. L’autre icône du football africain n’est pas de l’avis du président de la FIFA. En effet, Samuel Eto’o  a pris le contre-pied de Drogba dans l’émission « Le Débat africain » sur Radio France International. Le natif de Yaoundé a critiqué avec force les déclarations de Gianni Infantino.  « Est-ce dans l’intérêt des Africains d’organiser la CAN tous les quatre ans ? Je crois que c’est plutôt dans celui des Européens. Ils veulent avoir à disposition les Mohamed Salah, Sadio Mané ou Pierre-Emerick Aubameyang », a-t-il affirmé.

Obissa Juste Mien 

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
>