mardi 30 novembre 2021

Assises régionales sur l'éducation nationale :Les acteurs de l'éducation du Centre en conclave à Ouagadougou

assis uneEn prélude aux assises nationales sur l'éducation, prévues du 18 au 20 novembre 2021,  des consultations régionales se tiennent les 13, 14 et 15 octobre 2021 dans les  13 régions du pays. L'objectif  global de ces assises régionales est de prendre en compte les attentes, les aspirations et les spécificités de chaque région dans la réflexion sur les problématiques de l'éducation nationale. Dans la région du Centre, ce  sont environ 250 personnes qui prennent part aux travaux, dont l'ouverture est intervenue le mercredi 13 octobre sous la présidence du gouverneur de cette région, Sibiri de Issa Ouédraogo.

Selon la première autorité administrative de la région du Centre, il s'agira pour les participants à ces travaux de s'approprier les enjeux et les défis de la tenue des assises nationales sur l'éducation nationale, de formuler des contributions pour enrichir le document de base des assises nationales et d'adhérer à la tenue desdites assises. Ceux-ci pourront également préparer au mieux leur participation aux assises nationales à venir, examiner et adopter le document de base ainsi que les actes des assises régionales.

De l'avis  des  acteurs prenant part aux travaux que nous avons rencontrés au deuxième jour, ces  consultations viennent à point nommé d’autant plus qu’elles permettront de discuter à fond  des différentes problématiques du système éducatif du pays. « C'est une très grande ambition pour l'État, voire pour le pays, de procéder à une réforme tel que nous sommes en train de le voir. Les grandes lignes des problèmes de l'éducation ont été évoquées. Et en tant qu'encadreur pédagogique, j'attends de voir s’opérer cette réforme dans sa totalité. En ce qui concerne les encadreurs pédagogiques, c'est surtout la réforme curriculaire qui me tient à coeur », a précisé Omar Zanga, inspecteur de l'Enseignement secondaire. 

assis 2Selon les syndicats, c'est la question de la mise en œuvre du protocole d'accord signé entre le gouvernement et la CNSE (Coordination nationale des syndicats de l'éducation, NDLR) qui s’est invité aux débats. « A ce propos, nous nous sommes interrogés sur la  pertinence de convoquer ce sujet aux assises régionales et nationales,  ce d'autant plus que c'est un accord qui a été signé entre deux parties, à savoir le gouvernement et la CNSE. Quand on soumet un accord qui a été signé entre deux parties à l'appréciation d'autres acteurs qui n'étaient pas là au début, il y a lieu de s'interroger. Mais qu'à cela ne tienne, il y a beaucoup de questions dont nous allons discuter. Au nombre de ces points figure la mise en œuvre du protocole. Et l’essentiel, c’est que le gouvernement respecte ses engagements relatifs à ce protocole», a déclaré Didier Kaboré,  coordinateur régional des syndicats de l'éducation  de la région du Centre.

assis 3En rappel, les participants à ces assises viennent de toutes les  composantes de la société. Ce sont  notamment des acteurs des ministères et institutions impliqués, les collectivités locales, les partenaires techniques et financiers,  les partenaires sociaux et les communautés à la base.

Barthélemy Paul Tindano

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes
>