mardi 28 septembre 2021

Protection des données personnelles : Aucun système n'est infaillible

ntwork uneDe nos jours, les réseaux sociaux sont devenus incontournables dans la vie de la population. En ville comme en campagne, bon nombre de personnes, particulièrement les jeunes, ont recours auxdits réseaux, soit  pour échanger avec leurs amis ou parents, soit pour se divertir. Au Burkina Faso, les réseaux sociaux les plus utilisés sont Facebook, WhatsApp, YouTube, Telegram et SnapChat, le premier cité arrivant en tête.  Aujourd’hui, l’utilisation de Facebook s’est accrue grâce à certains réseaux de téléphonie mobile qui ont rendu son accès gratuit, selon Yabo Lankoandé. Cet expert en informatique qui a bien voulu se prêter aux questions de Radars Info Burkina,prévient toutefois que l'utilisation sans retenue des réseaux sociaux par certains internautes exposent ces derniers à des risques.

Pour Yabo Lankoandé, avant de parler de protection, il faut savoir contre qui vous voulez vous protéger. Car si  c’est contre les concepteurs des réseaux sociaux, c’est peine perdue car cela est impossible. « Tu ne peux pas vouloir protéger tes données contre quelqu’un qui les garde », fait-il remarquer. On entend par « données personnelles » les informations qui concernent une personne et permettent de l’identifier, c’est-à-dire l’élément de base de la vie privée de l'individu.

ntwork 2D’après cet expert en informatique, ce qui est raisonnable, c’est  de protéger ses données personnelles des autres utilisateurs mais là aussi, on ne peut en réalité qu’en  restreindre l’accès. Par exemple, décidez de : qui peut être votre ami, qui peut voir votre numéro de téléphone, qui peut vous identifier, etc. Et cela se fait dans la limite des possibilités offertes par chaque réseau social, car les possibilités offertes varient d’un réseau à un autre. « Il n’y a pas de règles d’or mais ce que je peux vous recommander, c’est de ne jamais conserver les paramètres par défaut lorsque vous intégrez ou installez un réseau social. La   majorité des internautes se contentent d’installer Facebook, WhatsApp, sans se renseigner préalablement sur ces applications et commencent à les utiliser. Or en règle générale, les configurations par défaut vous exposent plus. Par exemple quand vous installez WhatsApp, par défaut tout le monde peut voir votre photo de profil, voir à quelle heure vous étiez en ligne, vous ajouter dans n’importe quel groupe sans votre consentement, etc., alors que vous avez la possibilité de modifier tout cela dans vos paramètres. ntwork 3Si vous ne le faites, vous voyez donc que vous êtes plus exposé ! Et il en est ainsi sur tous les réseaux sociaux », a-t-il affirmé. Ce qui recommandable lorque vous finissez d’installer une application, c'est d'aller dans les paramètres et de voir les possibilités que l’appli vous offre afin de limiter la divulgation de vos informations personnelles. L'expert informaticien continue en précisant que les données personnelles  peuvent être protégées  vis-à-vis des autres utilisateurs et non vis-à-vis du concepteur ! « Je suis également du domaine de la conception d’applications web et mobiles. J’ai eu à travailler sur des applications similaires d’envergure nationale et à ce propos, je puis vous dire que vos données ne sont pas protégées comme vous le pensez. On vous fait croire que vos données le sont mais pour dire vrai, les entreprises possèdent des données que vous-même n’avez pas. Autrement dit, elles vous connaissent mieux que vous-même, d’autant plus qu’elles étudient les discussions, les publications au quotidien des internautes, connaissent les gens avec qui ceux-ci sont amis, tout cela pour se faire une idée de la personnalité des utilisateurs. Si par exemple je vous demande tout de suite de me citer les 100 dernières vidéos que vous avez « liké » sur Facebook, vous ne pourrez pas le faire, car votre cerveau n’a pas retenu tous ces détails. Facebook non plus ne vous donne pas directement cette possibilité ! Pourtant, vous pouvez me croire que ce réseau social a accès à des informations comme celle-ci et, sur cette base, fait des analyses pour connaître par exemple vos goûts et autres. Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres que j’ai pris afin que vous compreniez que contrairement à ce qu’on vous sert comme discours tendant à vous rassurer, vos données ne sont pas si protégées que vous le pensez. Sans oublier qu’aucun système n’est infaillible. En effet, il est arrivé de nombreuses fois que des réseaux sociaux soient piratés et que les données de leurs utilisateurs soient volées», a longuement expliquement l’expert en informatique.

Barthélemy Paul Tindano

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes
>