samedi 26 septembre 2020

Culture de la tolérance et de la paix : « La promotion du vivre-ensemble est vraiment notre rôle », Abdoul Ganio Sanfo, chef des programmes de la radio Al Houda

mdia uneDans le cadre de la promotion du vivre-ensemble, Radars Info Burkina a effectué un déplacement au sein de la radio-télé confessionnelle Al Houda (radio et télé islamiques de Ouagadougou) pour savoir ce qui est fait en matière de culture de la tolérance et de la paix au sein de ce média. 

Lassané Sanfo est chargé des programmes de la télé Al Houda. Selon lui, beaucoup d’émissions sont réalisées pour la promotion du vivre-ensemble. «Dans la majeure partie de nos émissions, la question du vivre-ensemble est abordée. Souvent, nous entrons en contact avec des personnes-ressources pour parler du renforcement de la paix et de la cohésion sociale. Les animateurs des émissions abordent le sujet de la tolérance religieuse à tout moment. A travers les émissions interactives, nous avons un écho favorable des auditeurs qui nous encouragent à aller dans ce sens », a-t-il indiqué.

Quant à Abdoul Ganio Sanfo, chef des programmes de la radio Al Houda, il affirme qu’à la radio également, beaucoup d’émissions sont consacrées à la culture de la tolérance religieuse et de la paix. «Les émissions ou les prêches que nous diffusons sont contrôlés. S’il y a un prêche dans lequel le prêcheur tient des propos de nature à porter atteinte à l’entente entre les musulmans et les non-musulmans, si nous pouvons censurer cette partie nous le faisons. Autrement, si nous trouvons que cela va dénaturer le prêche, nous ne le diffusons simplement pas. C’est, à mon avis, déjà un pas en matière de tolérance religieuse », a-t-il souligné.

mdia 2Selon lui, la radio accompagne ceux qui font des activités sur le vivre-ensemble. « Par exemple, il y a le Centre culturel islamique du Burkina (CCI-B) qui travaille  beaucoup pour le vivre-ensemble au Burkina Faso. C’est un centre qui regroupe la plupart du temps d’autres confessions pour beaucoup d’activités. Chaque fois que ces personnes ont une activité sur le vivre-ensemble, nous n’hésitons pas à les accompagner. Nous pensons que cela est vraiment notre rôle. En plus de cela, je peux dire qu’on a une bonne collaboration avec les autres religions, surtout les médias. Par exemple à TV Maria et Radio Ave Maria (la télé et la radio catholiques de Ouagadougou), on a des collaborateurs avec qui on travaille sans problème », a ajouté Abdoul Ganio Sanfo. 

Abdoul Salam Tiendrébéogo est animateur-diffuseur à Al Houda TV. Voici ce qu’il nous a confié : «En matière religieuse, gérer des émissions, surtout celles interactives, n’est souvent pas facile. Si toutefois nous constatons que l’auditeur ou le téléspectateur veut déborder le sujet du jour, on essaie de le lui faire comprendre et on lui demande de rester sur le sujet. Si un intervenant s’obstine à ne pas rester sur le sujet donné, alors on l’interrompt. Mais la plupart de nos auditeurs et téléspectateurs sont compréhensifs. Parmi eux, il y a des musulmans mais aussi des non-musulmans».

Aly Tinto

 

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
y>