samedi 15 juin 2024

Application de l’IUTS aux primes et indemnités des agents publics : Un sujet qui fâche

uniqLa décision prise par le gouvernement burkinabè, en Conseil des ministres, d’appliquer l’Impôt unique sur les traitements et salaires (IUTS) aux primes et indemnités des agents publics est un sujet sur lequel les avis divergent et à propos duquel les esprits s’échauffent. La rédaction de Radars Info Burkina a approché certains travailleurs de la fonction publique et du privé pour recueillir leurs avis sur la question.

L’IUTS (Impôt unique sur les traitements et salaires) est payé aussi bien par les agents du secteur privé que ceux de la fonction publique. A son institution dans les années 1970, cet impôt n’était pas appliqué sur les indemnités et les primes des agents du public. Cependant, il frappe à la fois le salaire de base et les indemnités des employés du secteur privé. Sur la question, la majorité des agents du privé sont favorables à la décision du gouvernement de prélever également l’IUTS sur les indemnités et primes des agents de l’administration publique. « Tous les Burkinabè doivent porter cette charge. Si le privé paye cet impôt, il est normal que le public aussi le fasse. Dans le cas contraire, qu’on arrête simplement de l’appliquer». Pour les tenants de cette thèse, il faut équilibrer les choses car il serait injuste que dans le privé, depuis plusieurs années, cet impôt soit perçu sur le salaire et sur les indemnités alors que les fonctionnaires en sont exonérés. Certains renchérissent que dans le privé, les travailleurs sont déjà mal payés et en plus de cela ils payent l’IUTS. « Un salarié du privé titulaire d’une licence par exemple ne bénéficie pas du même traitement qu’un salarié du public titulaire du même diplôme ».

Les agents du public, eux, ne veulent pas se prononcer sur la question. Un de nos interlocuteurs, un fonctionnaire, trouve néanmoins que l’esprit qui sous-tend cette décision est noble car pour lui, c’est sa part de contribution au développement de sa nation. « Je suis parfaitement d’accord, mais comme nous sommes dirigés par des personnes qui ont leur sensibilité, cela rend les choses difficiles ». En off, un autre agent nous a affirmé qu’à son avis, l’IUTS devrait être appliqué de façon équitable à tous les travailleurs, qu’ils soient hauts cadres ou simples préposés de l’Administration.

Des solutions sont proposées par certains travailleurs pour calmer les esprits. Ils pensent qu’une rencontre entre gouvernement et syndicats est nécessaire pour trouver un terrain d’entente, au regard de la situation sécuritaire, afin de ne pas envenimer les choses. D’autres estiment que le gouvernement ne devrait pas hésiter à suspendre, s’il le faut, l’application de cet impôt querellé en attendant de trouver d’autres solutions dans les années à venir.  « Déjà qu’il y a une tension sociale, il faut tout mettre en œuvre pour apaiser le climat social afin de pouvoir combattre ces terroristes qui ne cessent d’endeuiller des familles ».

Elsa Nongana (Stagiaire)

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes