mardi 18 juin 2024

Mise en œuvre du PNDES : 86% de taux de mobilisation des ressources

sango et sanouLe Conseil des ministres s’est tenu ce mercredi 14 mars 2018, en séance ordinaire, et ce, sous la présidence effective du président du Faso Monsieur Roch Marc Christian KABORE. Et pour cet exercice gouvernemental, le Conseil s’est focalisé sur trois ministères à savoir le ministère de l’Economie, des finances et du développement, le ministère de la Justice, des droits humains et de la promotion civique et le ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation. En l’absence du ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, monsieur Remis Fulgance DANDJINOU, c’est le ministre de la Culture, des arts et du tourisme, monsieur Abdoul Karim SANGO, accompagné du Secrétaire général du gouvernement, monsieur Stéphane SANOU, qui a fait le résumé de cette rencontre gouvernementale à la presse.

 

Au Conseil des ministres de ce 14 mars 2018, trois dossiers majeurs étaient à l’ordre du jour. Ces dossiers étaient du ressort des ministères de l’Economie, des finances et du développement, de la Justice, des droits humains et de la promotion civique et de l’Administration territoriale et de la décentralisation.

Ainsi, au titre du ministère de  l’Economie, des finances et du développement, le Conseil a adopté un rapport relatif à la situation de mobilisation des ressources en faveur de la mise en œuvre du Programme national de développement économique et social (PNDES) 2016-2020. Il en ressort que le bilan de mobilisation fait ressortir un montant de deux mille six-cent vingt-neuf virgule six milliards de francs CFA soit un taux de mobilisation de 86% par rapport aux prévisions.

2SAu titre du ministère de la Justice, des droits humains et de la promotion civique, le Conseil a marqué son accord pour la transmission à l’Assemblée nationale du projet de loi portant code pénal. Selon le porte-parole du jour, monsieur Abdoul Karim SANGO, ministre de la culture, des arts et du tourisme, ce projet de loi montre l’attachement  du gouvernement quant aux questions de renforcement de l’Etat de droit et de la démocratie au Burkina Faso. Ce qui permettra ainsi de mettre à la disposition des praticiens du droit et des justiciables un code pénal actualisé et moderne pour une justice plus crédible équitable, accessible et efficace.

Au titre du ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation, le Conseil a adopté un projet de décret portant conditions d’organisation du pélerinage à la Mecque. Sur la base des expériences passées et du fait que le mandat du Comité national de suivi du pèlerinage à la Mecque ait pris fin, il s’est avéré nécessaire selon Abdoul Karim SANGO d’adopter un nouveau texte fondamental pour donner une base juridique permettant d’organiser plus efficacement le pélerinage à la Mecque au Burkina Faso.

Candys Solange PILABRE/ YARO

 

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes