vendredi 10 avril 2020

Initiative « Opération ville propre » : Faire de chaque citoyen un acteur de l’assainissement de son cadre de vie

vpropr uneHussène Traoré et Hermann Sawadogo caressent un rêve : celui de faire de Ouagadougou ainsi que des autres villes du Burkina Faso des cités salubres, à l’instar de certaines capitales africaines telle Kigali, au Rwanda. Et pour ce faire, ils ont mis sur pied l’initiative « Opération ville propre », une activité écocitoyenne apolitique et à but non lucratif qui vise à faire de chaque citoyen un acteur de l’assainissement de son cadre de vie.

« Opération ville propre » est une idée qui a longtemps germé dans l’esprit de ses initiateurs. Très portés sur l’écocitoyenneté, ceux-ci procédaient déjà, dans leur zone d’habitation et avec les moyens dérisoires dont ils disposaient, à combler çà et là les nids-de-poule qui rendaient les routes impraticables. Puis l’idée de permettre aux populations de vivre dans de meilleures conditions à travers des activités de salubrité visant à rendre les endroits propres a pris forme en septembre 2019. Hussène et Hermann initient alors, par le truchement des réseaux sociaux, des groupes WhatsApp dans lesquels ils exposent leur vision à leurs pairs. Une vision largement partagée, qui conduira à l’organisation de la première activité de salubrité dénommée « Opération ville propre test ». Pour ce faire, c’est le quartier Karpala, dans l’arrondissement 11 de la ville de Ouagadougou, qui a été identifié. vprpr 2Là, les nettoyeurs jettent leur dévolu sur une zone située du côté est de la mairie dudit arrondissement, qui avait fini par être utilisée comme dépotoir par les riverains. Avant le jour dédié à l’activité, ils procèdent à une prospection du terrain, en vue de faire adhérer les populations riveraines à l’initiative. Et ces dernières n’ont guère marchandé leur adhésion, car s’étant mobilisées en nombre important aux côtés des jeunes volontaires le 1er décembre 2019. Les initiateurs rebelotent avec une deuxième activité de salubrité dans le quartier Wemtenga, en partenariat cette fois avec l’association Teng-néré.

En ciblant et nettoyant des zones très sales de certains quartiers de la ville de Ouagadougou, « Opération ville propre » veut inciter les citoyens à s’intéresser à nouveau aux activités communautaires, afin que chacun contribue à garder son cadre de vie propre. C’est aussi, selon les géniteurs de l’initiative, une façon pour les jeunes de participer à l’amélioration du cadre de vie et partant, au développement du pays.   Leur credo, c’est d’impacter par l’exemplarité.

Dans le but de la pérennisation du projet, des « cellules de propreté » seront mises en place dans chaque quartier après les activités de salubrité, afin que les membres constituent des relais auprès de ceux avec qui ils vivent au quotidien en veillant à la propreté de la zone. Il est aussi envisagé la mise en place de ce type de cellules dans les établissements secondaires ainsi que dans les institutions, afin de susciter chez chaque Burkinabè un comportement écocitoyen.

Parce que « Opération ville propre » est une action bénévole, ses initiateurs font très souvent face à des difficultés dont la plus importante reste le manque de matériel, ce qui les contraint à acquérir certains instruments sur fonds propres. D’où le besoin d’accompagnement exprimé par Hussène et Hermann, afin de pouvoir étendre l’activité à toutes les villes du Burkina et, pourquoi pas, aux autres pays de la sous-région.

Armelle Ouédraogo

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
>