mardi 18 juin 2024

Attaque terroriste au Burkina : « Ma conviction est que le terrorisme n’aura pas d’avenir dans notre région », Mohamadou ISSOUFOU

00116.00 09 24 22.Image fixe142Deux jours après l’attaque terroriste simultanée perpétrée sur le sol burkinabè, les présidents togolais Faure GNASSINGBE et nigérien Mohamadou ISSOUFOU  sont venus au Burkina pour témoigner la solidarité et la compassion de leurs pays d’origine, ainsi que le soutien de la CEDEAO et du G5 Sahel, des institutions dont ils sont à la tête.

 

L’avion du président togolais Faure GNASSINGBE, par ailleurs président en exercice de la CEDEAO, et celui du président Mohamadou ISSOUFOU, également président du G5 Sahel ont atterri sur le tarmac de l’aéroport burkinabè dans la matinée du 05 mars 2018. Avec avoir sacrifié aux salutations d’usage, les invités, accompagnés du président du Faso se sont rendus sur les deux sites visés par l’attaque terroriste de vendredi, à savoir l’Etat-major général des armées et l’Ambassade de France.

 

00116.00 10 26 08.Image fixe140

Pour le président togolais, le visage que présentent les deux sites visés par l’attaque témoigne de la barbarie des assaillants. « Les constats que nous avons fait à l’Etat-major général des armées et à l’Ambassade de France montrent clairement que les intensions de ces groupes étaient de faire le maximum de victimes. N’eût été l’efficacité de la riposte des Forces de défense et de sécurité, on aurait eu un nombre plus élevé de morts. Quels que soient les sacrifices que nous devons consentir, nous devons tout faire pour renforcer la coopération afin de défaire ensemble ces malfaiteurs et pour que la paix et la sécurité règnent dans notre espace CEDEAO », a fait comprendre Faure GNASSINGBE.

 Le président nigérien quant à lui est plus que jamais engagé à faire de la lutte contre le terrorisme le cheval de bataille de son institution, le G5 Sahel.  « Nous sommes venus exprimer la solidarité de l’ensemble des peuples du G5 Sahel, et profiter de l’occasion pour réaffirmer notre volonté commune de continuer sans relâche le combat contre le terrorisme et le crime organisé. Ma conviction est que le terrorisme n’aura pas d’avenir dans notre région. Sa défaite est inscrite dans la nature anachronique des valeurs qu’ils prétendent défendre. Sa défaite tient aussi au caractère ignoble et inhumain de ses méthodes de lutte », a expliqué Mohamadou ISSOUFOU.  « Nous savons que les terroristes et leurs complices cherchent à défaire notre alliance car on les entend souvent dire de nos alliés que ce sont des forces étrangères. Nous ne tomberons pas dans le piège des terroristes. Nous allons non seulement vaincre le terrorisme sur le plan militaire, mais nous allons aussi créer les conditions du développement économique et social de l’ensemble des pays du Sahel. C’est dans cette perspective que nous avons mis en place la force conjointe du G5 Sahel qui travaille étroitement avec la force Barkhane et qui travaille en collaboration avec la MINUSMA », a-t-il poursuivi.

Roch Marc Christian KABORE, a pour sa part remercié les deux hôtes pour leur marque de compassion à l’endroit du peuple burkinabè. « Je voudrais profiter de l’occasion pour remercier au nom du peuple burkinabè les présidents nigériens et togolais pour avoir pris de leur temps pour venir de façon concrète soutenir le Burkina. La lutte contre le terrorisme est une lutte de longue haleine et dans ce combat, aucun sacrifice ne sera de trop dans la défense de notre patrie. Les événements récents ont ébranlé le peuple du Burkina. Mais le peuple du Burkina Faso restera debout et viendra à bout du terrorisme. C’est un devoir sacré de défendre la patrie et la république », a déclaré le président du Faso. »

RGB

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes