samedi 15 juin 2024

Compagnies de transport en commun : Quand les conditions d’hygiène dans certaines gares laissent à désirer

trans uneLa ville de Ouagadougou compte plusieurs gares routières qui appartiennent à différentes compagnies de transport. Des gares très fréquentées par des passagers et des commerçants qui  y trouvent un centre d’affaires. Mais plusieurs d’entre elles soulèvent des problèmes de salubrité très inquiétants. Radars Info Burkina a fait le constat dans quelques-unes d’entre elles.

De l’extérieur comme de l’intérieur jusqu’aux toilettes des gares que nous avons visitées, le constat nous renvoie à des problèmes de canalisation et de drainage des eaux usées. A la moindre pluie, l’eau stagne dans l’enceinte de certaines gares routières comme la gare de la Société de transport Aoréma et frères (STAF) située au quartier Dassasgho.

On peut aussi constater des absences où des insuffisances de poubelles de façon générale. Laissant le choix aux passagers et à leurs visiteurs de jeter leurs ordures  où ils le désirent.

Autre constat que nous avons pu faire, c’est bien l’état  dégoûtant des WC et douches  à la gare TSR localisée à Wemtenga. Des toilettes très vétustes de l’extérieur  avec des bouilloires très sales qui servent de récipients pour se nettoyer et de chasse d’eau.

L’intérieur des toilettes notamment présente des couleurs noirâtres sur les carreaux qui sont pourtant blancs à l’origine, des asticots. Des images qui indiquent le manque ou l’insuffisance d’entretien de ces toilettes avec des produits de nettoyage et de désinfection recommandés en la matière.

trans 2Excepté quelques compagnies telles qu’Elitiste, Rahimo et TCV qui affichent un cadre agréable ou acceptable, le cas de plusieurs compagnies telles que la Société de transport Aoréma et frères (STAF) et la compagnie Transport Sana Rasmané (TSR) en matière d’hygiène, qui possèdent pourtant des gares presque aux quatre coins de la ville, soulève des inquiétudes.

Des conditions d’hygiène qui sont de potentiels nids où peuvent se développer des moustiques, des bactéries ainsi que plusieurs agents transmetteurs de maladies posant ainsi un problème de santé publique.

Les gares des compagnies de transport routier font partie des  lieux les plus fréquentés de la ville. Au quotidien, des milliers de personnes vont et viennent à travers ces gares. D’autres personnes y dorment souvent. L’entretien de ces pôles d’attraction mettrait de nombreuses  personnes à l’abri de plusieurs de maladies. Ne dit-on pas que la meilleure guérison c’est la prévention ?

Pema Neya (Stagiaire)

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes