samedi 11 juillet 2020

Produits bios au Burkina Faso : astuce marketing ou alternative pour manger sain ?

agri uneL’agriculture biologique est un système de gestion agricole et de production alimentaire qui allie meilleures pratiques environnementales, biodiversité et préservation des ressources naturelles. Si certains voient en ce type d'agriculture une alternative pour consommer des aliments plus sains, pour d'autres elle n’est qu’un argument marketing pour vendre au consommateur des produits hors de prix.

 

Selon le Conseil national de l’agriculture biologique (CNABio), l’élaboration des normes de l’agriculture biologique et écologique au Burkina Faso tire son essence du nouvel environnement favorable à la consommation de produits alimentaires sains. En effet, l’agriculture biologique est un système de gestion de la production qui favorise la santé de l’agrosystème, y compris la biodiversité, les cycles biologiques et l’activité biologique des sols.

En d’autres termes, cette agriculture spécifique repose sur l’utilisation réduite d’apports extérieurs dont l’emploi d’engrais chimiques, de pesticides de synthèse avec cependant en idée que les pratiques culturales biologiques ne peuvent garantir que les produits soient totalement exempts de résidus, en raison de la pollution générale de l’environnement.

Adèle Kambou, comme beaucoup d’autres citoyens, ne voit cependant en ce concept bio qu’un moyen médiatique et commercial pour permettre de mieux vendre au Burkina Faso. « Dans un pays comme le nôtre qui n’a même pas atteint l’autosuffisance alimentaire, la notion de bio représente un luxe pour la majeure partie de la population, qui ne demande que les trois repas journaliers », confie-t-elle. « Dès qu’on dit bio, les prix flambent. Par exemple actuellement sur le marché, la pomme de terre, dont on vend le kilo à 350 francs, CFA, coûte jusqu’à 500 francs quand c’est du bio. Ce n’est pas un écart de 25 francs,  ni de 50 francs mais de jusqu’à 150 francs le kilogramme ! » s’exclame-t-elle.

agri 2Les promoteurs du bio assurent pourtant que l’agriculture biologique s’inscrit au cœur du développement durable. C’est un engagement pour le bien-être des générations futures, en ce sens que l’agriculture biologique est conçue, entre autres, pour  accroître l’activité et maintenir la fertilité des sols à long terme, recycler les déchets d’origine végétale et animale afin de restituer les éléments nutritifs à la terre, promouvoir le bon usage des sols, de l’eau et réduire le plus possible toutes les formes de pollution que les pratiques culturales peuvent provoquer.

D'autre part, la consommation des produits bios s’avère  un moyen plus sûr de se mettre  l’abri des maladies. En effet, l’usage excessif des pesticides dans les   champs serait à l’origine de nombreuses pathologies. De l’avis de Mme Sawadogo, agronome, les pesticides ont leur part de responsabilité dans la hausse vertigineuse des cas de cancers diagnostiqués dans le monde ces dernières années. 

 En somme, l’agriculture biologique pourrait être une réponse efficace aux effets du changement climatique et la méthode la plus adaptée pour garantir une alimentation  saine aux populations.

Edwige Sanou

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
>