samedi 22 juin 2024

Rapport 4e trimestre 2018 de l’ARCEP : La qualité de la connexion toujours à améliorer pour tous les opérateurs de téléphonie mobile

arcep uneCes dernières années, on remarque des sérieuses insuffisances dans la qualité des services offerts par les opérateurs de téléphonie mobile au Burkina Faso. C’est ainsi qu’au cours du quatrième trimestre 2018 (du 12 novembre au 14 décembre), l'ARCEP a entrepris une campagne de mesure et de contrôle de la qualité de service des réseaux mobiles 2G et 3G dans six villes du pays.

Il n’est pas rare d’entendre des clients des opérateurs de téléphonie mobile, signifier ou manifester leur mécontentement quant à la mauvaise qualité des services de leur opérateur. Les tarifs d’appels et ceux Internet des opérateurs, jugés assez coûteux, l’insuffisante qualité du réseau ainsi que le rapport qualité-prix de la connexion Internet confirment dans une certaine mesure les critiques des usagers.

Afin d’évaluer le niveau de qualité des services des opérateurs de téléphonie mobile, des missions de contrôles inopinés sont régulièrement réalisées par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP).  En effet,  avec pour mission de veiller au respect des dispositions du cahier des charges des différents opérateurs légalement installés au Burkina Faso, cette campagne d’audit a permis de contrôler la qualité du service voix 2G et la qualité du service de données Internet 3G. Elle a concerné les villes de Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Orodara, Boromo, Kongoussi et Manga.

arcep 2Du rapport du 4e trimestre 2018 de l’ARCEP, il ressort que l’Office national des télécommunications (ONATEL) présente une difficulté majeure d’accès à son réseau dans la ville de Kongoussi. D’importants problèmes de fiabilité des connexions 3G sont aussi relevés à Bobo-Dioulasso, à Ouagadougou et à Orodara. Les débits médians descendants sont également faibles, notamment à Orodara.

Quant à l’opérateur Orange, il respecte ses engagements de qualité au niveau du service voix dans toutes les villes auditées. D’importants problèmes de fiabilité des connexions 3G sont tout de même relevés dans la majorité des villes, hormis à Boromo et Kongoussi. Les débits médians pour l’envoi de fichiers sont faibles à Manga.

Le service voix de Telecel est défaillant dans les villes de Kongoussi et de Manga. Seulement environ un transfert sur deux réussit pour la data, ce qui pose un problème important de fiabilité du réseau dans les villes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso. Les débits atteints sont globalement conformes aux seuils.

Même si l’ARCEP relève des manquements, elle note tout de même une légère amélioration comparativement à l’étude précédente.

Edwige Sanou

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes