samedi 15 juin 2024

Conseil des ministres : Examen de rapports et communications orales au menu des travaux

strLe Conseil des ministres s’est réuni ce jour 6 novembre 2019 sous la présidence de Roch Marc Christian Kaboré, chef de l’Etat burkinabè. Deux rapports ont été examinés et des communications orales, surtout relatives à l’assassinat du député-maire de Djibo et de ses compagnons, ont été faites.

Le Conseil des ministres de ce jour a vu l’examen de deux rapports essentiellement liés au ministère de l’Economie, des Finances et du Développement. Le premier est relatif à la modification d’un décret portant érection du Centre national des manuels et fournitures scolaires des établissements publics de l’Etat. Le nouveau décret fait de ce centre un établissement public de l’Etat à caractère administratif, placé sous la tutelle technique du ministère de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales et sous la tutelle financière du MINEFID.

Le Conseil a aussi procédé à l’adoption d’une ordonnance portant autorisation d’une ratification des accords de crédits N°64-91/BF et 64-92/BF conclus avec l’Association internationale de développement (IDA) pour le financement du Projet de résilience et de la compétitivité agricole (PRECA). Il s’agit de 115 milliards de FCFA pour un programme qui s’étale sur six ans et qui va toucher les régions des Hauts-Bassins, des Cascades, de la Boucle du Mouhoun et du Nord, en ce qui concerne les constructions d’infrastructures, et l’ensemble du territoire national pour les autres aspects. Trois volets majeurs sont pris en compte : l’amélioration de la production agricole, l’amélioration de la compétitivité et la facilitation de l’accès au marché, ainsi que la promotion du développement de l’agro-industrie par le secteur privé.

Au titre des communications orales, le ministre des Burkinabè de l’extérieur a fait au Conseil des ministres le point de la situation de nos compatriotes arrêtés en Guinée. Il a informé le Conseil de l’arrestation de 31 jeunes burkinabè en République de Guinée, les uns pour des activités liées à la société Qnet, les autres pour « atteinte à la sécurité de l’Etat ». À ce jour, certains ont été libérés et le gouvernement met tout en œuvre pour obtenir la libération des autres dans les meilleurs délais.

Le Conseil a aussi été informé par le ministre des Infrastructures de l’avis de non-objection pour la sélection des bureaux de contrôle et de surveillance en vue des chantiers routiers suivants : Ouaga-Kongoussi (108 km), Sakoinsé-Koudougou (42 km), 25,5 km de voiries à Ouagadougou et l’avenue de l’insurrection populaire à Bobo-Dioulasso. Ces marchés avaient été attribués, mais il manquait pour leur mise en œuvre la non-objection des bureaux de contrôle censés suivre l’exécution des travaux. La BOAD a donc donné son avis de non-objection et les travaux pourront, dans les jours à venir, commencer sur ces différents axes.

Armelle Ouédraogo

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes