mercredi 24 juillet 2024

Théâtre : Hippolyte Ouangrawa présente la maquette de son « Laadowood »

laadoC’est un projet dont la réalisation nécessite la bagatelle de 3 milliards de francs CFA que le célèbre artiste comédien burkinabè Hippolyte Ouangrawa a dévoilé aux hommes de media. La cérémonie s’est tenue au siège du Théâtre de l’espoir, dont il est le fondateur et le directeur, situé au quartier Somgandé, à  Ouagadougou.

C’est un village culturel qui va s’étendre sur près de 5 hectares, sur lequel seront construits des salles de montage et de maquillage, des salles de projection, des studios d’enregistrement, des salles de sport, un restaurant et toutes les commodités dignes d’une industrie cinématographique, que « Mba Bouanga » veut mettre en chantier.

Ce 29 novembre 2019 au quartier Somgandé, sur une bande-vidéo de quelque 4 minutes, Hippolyte Ouangrawa a présenté la maquette de ce projet de rêve aux journalistes. Un projet qui coûtera environ 3 milliards de francs CFA.

Interrogé sur le mode de financement de ce projet pharaonique, l’homme de culture répond : « Je compte sur les Burkinabè et le monde entier ainsi que la grâce divine pour réaliser cet immense projet qui ne se limite pas à ma modeste personne.» Plus concrètement, « Mba Bouanga » attend le soutien des Burkinabè, des amoureux du théâtre de tous les horizons pour réussir ce chantier. A ce propos, il annonce qu’une équipe de collecte de fonds ainsi que des comptes bancaires seront bientôt mis en place.

laadow« En 2000, j’ai construit le Théâtre Espoir  pour le Développement sur fonds propres. Grâce à ce centre, de nombreux jeunes, femmes, hommes  ont pu réaliser leur rêve de devenir comédien, acteur.  Et chaque jour, plusieurs personnes passent m’exprimer leur soif de faire du théâtre. Malheureusement, nous ne disposons pas d’un village cinématographique en tant que tel pour encadrer ces talents», nous dit-il.

Pour répondre à ce besoin, Hippolyte Ouangrawa décide de pousser loin le bouchon. « Au regard des besoins exprimés par des acteurs et des amoureux du théâtre, je me suis donc engagé à lancer Laadowood. Il coûtera 3 milliards. C’est beaucoup plus que moi. Mais pas plus que les Burkinabè ainsi que le monde entier. Nous attendons la contribution de tous. Des équipes de collecte de fonds et des comptes bancaires seront mis en place à l’intention des bonnes volontés», a expliqué l’homme de théâtre.

L’artiste comédien assure avoir déjà bénéficié de plusieurs soutiens. « Des personnes généreuses m’ont déjà fait don d’un terrain de près de 5 hectares à Laye, une localité située à une trentaine de kilomètres de Ouagadougou. Les autorités coutumières et municipales m’ont déjà officiellement attribué le site. Il  ne reste qu’à commencer les travaux», a-t-il affirmé.

Pour Hippolyte Ouangrawa, chaque Burkinabè devrait s’approprier ce projet et veiller à sa réussite. Car, dit-il, « la honte de l’autruche, c’est la honte de tous les oiseaux. Peut-être que je ne verrai même pas ce projet s’achever. Ce n’est pas une propriété de Mba Bouanga, c’est une propriété pour tous ceux qui aiment le cinéma. Si chacun apporte sa pierre, ce sera suffisant », lance-t-il.

En attendant que « les génies » libèrent le fameux site de chantier du FESPACO tant annoncé depuis des années, Mba Bouanga se tourne vers Laye pour lancer Laadowood. Des Burkinabè qui portent de grands rêves pour leur pays, on en trouve. Il ne leur manque que le soutien de tous.

Péma Néya

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes