mardi 18 juin 2024

Gare routière de Ouagarinter : Quand le désordre n’a pas de limites

gare uneIl n’est pas exagéré d’affirmer que la gare routière de la zone Ouagarinter est un carrefour de l’anarchie et de l’insalubrité en plein centre-ville de la capitale du burkinabè. Située sur la route de Patte-d’oie, à quelques kilomètres de l’échangeur route de Pô, la gare routière est de nos jours dans un état de dégradation extrêmement préoccupant.

Dans un état de délaissement total, la gare routière de la zone Ouagarinter a des allures de dépotoir, eu égard à l’insalubrité monstre qui y règne. Des ordures constituées essentiellement de sachets plastiques sont la première couche du sol visible en ce lieu. En plus de cela, des restes d’aliments y pourrissent et des eaux usées déversées de part et d’autre dégagent une puanteur indescriptible.

Difficile d’imaginer que des gens, en dépit de cela, aient le courage d’avaler le moindre aliment dans ce lieu. En effet, au milieu de ce désordre elles sont nombreuses à s’y installer pour vendre des aliments tels du riz, du haricot (benga), du pain, des fruits et autres. Et c’est sur place que les clients sont servis. Si certains prennent le soin de chercher un endroit plus approprié pour manger, d’autres par contre sans se soucier de l’absence criarde d’hygiène, s’y restaurent ; toute chose qui n’est pas conséquences sur leur santé.

gare2Selon les occupants de la gare en cette période de saison sèche, ils n’ont pas de problème majeur malgré l’insalubrité qui saute aux yeux. « Pendant la période des pluies, tu n’oses pas dire à quelqu’un que tu travailles ici ; cette zone n’est pas du tout praticable. Les odeurs, la boue, les mouches, les moustiques…, tout y est. En temps de pluies, ce n’est vraiment pas supportable », confie Hamidou, un conducteur de minicar appelé Dina. Selon lui, en période d’hivernage, le manque de caniveaux fait que ce lieu est continuellement inondé, avec une puanteur insupportable. Chose que confirme le premier responsable de la gare. « En temps de pluies si on vous dit d'entrer dans la gare, vous allez réfléchir par deux fois avant de vous y risquer », souligne M. Nikiéma, SG de la section Organisation des transporteurs routiers du Faso (OTRAF) de la gare routière.

gare3De l’avis d’un conducteur stationné devant ladite gare, c’est pour fuir l’anarchie qui règne à l’intérieur que beaucoup se réfugient à l’entrée de la gare. « Allez-y vous-mêmes constater le désordre qu’il y a à l’intérieur, vous allez comprendre. Tout est sale », déplore-t-il.

Fort heureusement, le déménagement de la gare est prévu pour très bientôt, les travaux de réhabilitation débuteront au mois de février afin de mettre à la disposition des locataires du lieu un cadre de travail sain.

Edwige Sanou

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes