samedi 15 juin 2024

Jeunes et entrepreneuriat : Tigme Zanma, un stratège de la vente de bétail via les réseaux sociaux

barra uneDepuis quelque temps, Ibrahim Nébié, plus connu sous le nom de Tigme Zanma, manager d’artistes, a fait des réseaux sociaux un outil idéal de vente de bétail. Son business rentable fait le buzz sur la toile. Radars Infos Burkina est allé à sa rencontre.

Pendant  que certains internautes n’utilisent les réseaux sociaux que pour se divertir ou nuire à leur prochain, d’autres, à l’image de Tigme Zanma, exploitent   Facebook pour faire fructifier leurs affaires. A la faveur des fêtes populaires telles que Noël, la Tabaski ou le Ramadan, il use de son intelligence pour écouler ses bêtes.

«J’ai de l’amour pour l’élevage depuis mon jeune âge. Cette passion m’anime toujours, même si j’exerce d’autres activités», affirme Tigme Zanma.

A la faveur de la récente fête de Tabaski, il a écoulé 50 moutons, dont 23 émanent de sa propre ferme. Le prix du mouton varie entre  40 000F CFA et 450 000F. Il les met en vente en ligne. Les intéressés le contactent pour discuter du prix. Quand le marché est  conclu, l’animal est livré à son nouveau propriétaire.

Les clients  ne se sont pas intéressés à son mouton dit «star» qu’il avait mis aux enchères au prix de 450 000F.  Ce mouton  apparaît dans le clip vidéo du dernier single de l’artiste musicien Smarty intitulé «Ombre de la nuit».

barra 2«Il est tout blanc, très grand, ce mouton race du Niger. Il pèse  plus de 100 kilos et a  3 ans et demi. Au départ, je voulais le vendre à 450 000F mais finalement  un ami ivoirien   m’a dit qu’il a besoin de ce mouton pour un croisement (Ndlr : reproduction sexuée par  union entre deux animaux de race voisine)», a-t-il confié.

Selon lui, cette année son chiffre d’affaires a connu beaucoup d’amélioration avec l’augmentation du  nombre de bêtes vendues et l’arrivée de nouveaux clients. La particularité cette fois est qu’en plus des moutons, il a vendu des bœufs.

Souvent quand il fait  des livraisons,   certains clients se plaignent de l’aspect physique de l’animal. Ils estiment que l’image ne reflète pas les formes véritables de la bête.

«Pour éviter ces incidents, j’invite les clients à venir faire le constat physique de leur animal avant que je ne fasse la livraison», précise-t-il.

Le rêve de Tigme Zanma est de réaliser une grande ferme dans laquelle il élèvera une quantité importante de bétail à vendre.

Aly Tinto (Stagiaire)

Comments (1)

This comment was minimized by the moderator on the site

Super c'est inspirant , de constater que facebook est devenu même un canal de vente de bétail qui nourrit son homme, de surcroît en Afrique, au Burkina Faso. Bravo à cet ingénieux jeune homme qui sait faire parler de lui!

Fabrice
There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes