mercredi 19 juin 2024

Coronavirus au Burkina : 27 cas confirmés et décès d’une patiente de 62 ans

confir uneLe Burkina Faso a enregistré son premier cas de coronavirus le 9 mars 2020. Depuis ce jour, la pandémie n’a cessé de gagner du terrain. Le gouvernement, dans son plan de riposte, a décidé de communiquer au quotidien sur l’évolution de la pandémie. Aujourd’hui 18 mars, le ministre de la Communication, Rémis Fulgance Dandjinou, et le Pr Martial Ouédraogo, coordonnateur national de la réponse à l'épidémie de Covid 19, étaient face aux hommes de médias. Il ressort de ce point qu’au Burkina on enregistre à ce jour 27 cas confirmés et le décès d’une patiente de 62 ans.

« A ce jour 18 mars 2020, on enregistre le premier cas à Bobo-Dioulasso et sept nouveaux cas à Ouagadougou. Ce qui porte à 27 le nombre de cas confirmés, à savoir 15 femmes et 12 hommes. 5 cas suspects ont été testés le 17 mars et nous sommes dans l’attente des résultats. Pour ce qui concerne le suivi des contacts, à ce jour nous avons un cumul de 231 contacts. Les sorties après 14 jours de suivi sont au nombre de 90. Ces chiffres sont très dynamiques», a d’abord indiqué le Pr Martial Ouédraogo. « Malheureusement, pendant que nous nous apprêtions à annoncer les premières guérissons de patients, nous avons enregistré dans la nuit du 17 au 18 mars 2020 le décès d’une patiente de 62 ans, une diabétique qui était sous réanimation. C’est le lieu d’interpeller toutes les personnes porteuses de tares (diabète, insuffisances rénale et respiratoire, etc.) à nous contacter en cas d’exposition au COVID 19 au 01 60 89 89 /52 19 53 94. confir 2Cet événement tragique nous interpelle tous sur l’ampleur et la gravité du problème auquel nous sommes tous confrontés. Il s’agit d’une maladie très contagieuse, potentiellement mortelle et qui n’a pour le moment pour seul traitement que la prévention », a regretté le coordonnateur à la riposte à la pandémie de coronavirus.

A l’en croire, en matière de capacité d’accueil, il n’y a pas de problème. « Je peux vous assurer qu’à ce jour, nous ne sommes pas débordés. Nous avons anticipé. Nous avons même expérimenté la possibilité de prendre en charge les cas simples à domicile et ça se passe très bien.  Donc à ce jour nous ne sommes ni dépassés par les capacités d’accueil, ni dépassés par les moyens de prise en charges », a affirmé le Pr Martial Ouédraogo.

A propos de la prise d’autres mesures pour lutter contre la propagation de la maladie, le ministre Dandjinou a fait savoir que le jeudi 19 mars, un comité de gestion de la pandémie réunirait autour du Premier ministre, Christophe Dabiré, les ministres directement impliqués ainsi que les partenaires techniques et financiers. « Au sortir de cette rencontre, un certain nombre de propositions seront transmises au Conseil des ministres ou directement au président Roch Marc Christian Kaboré pour une mise en œuvre diligente », a-t-il précisé.  

En ce qui concerne la possibilité de fermer nos frontières aériennes et terrestres, « le ministre des Transports discute assez souvent avec les acteurs du secteur. Si, vu l’évolution de la maladie, les techniciens nous disent qu’il est nécessaire de fixer des restrictions à l’entrée du territoire, nous allons le faire », a conclu le porte-parole du gouvernement.

Aly Tinto

 

Comments (1)

This comment was minimized by the moderator on the site

Il faut que nous soyons plus rigoureux avec nous-même

Julien
There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes