vendredi 10 avril 2020

Performance des Etalons au Soudan : Les réactions de quelques amoureux du ballon rond

nat uneLa deuxième prestation des Etalons face à l’équipe du Soudan du Sud a remonté le moral des supporteurs. Après avoir été tenus en échec par les Cranes de l’Ouganda la semaine précédente, Kamou Malo et ses garçons ont battu les Soudanais 2 à 1. Radars Info Burkina a tendu son micro aux supporteurs et observateurs des Etalons.

La première rencontre de l’équipe nationale du Burkina Faso face à celle de l’Ouganda avait suscité un peu de tristesse chez les supporteurs burkinabè qui avaient effectué le déplacement au stade du 4-Août. Sur les réseaux sociaux, les débats faisaient rage. Les occasions de but ratées et l’entrée un peu tardive d’Aristide Bancé et d’Alain Traoré étaient critiquées par certains. « Il y a eu trop d’occasions ratées. Si Bancé ou Alain était entré un peu plus tôt, on aurait pu gagner », affirme Ali, un jeune supporteur.

Une semaine après ce baptême du feu de Kamou Malo, les Etalons se sont imposés face à la jeune équipe du Soudan du Sud. Une performance qui les place en deuxième position dans leur poule.

Salifou Guigma est journaliste sportif à Horizon Fm. Selon lui, les Etalons et leur sélectionneur ont su tirer des enseignements des insuffisances de leur prestation lors  du match précédent. C’est aussi pour lui la preuve qu’il ne fallait pas s’empresser de réclamer le départ de ceux que certains qualifient d’anciens mais plutôt travailler à la construction d’une équipe nationale solide autour des anciens cadres du onze national.

Le rajeunissement des joueurs est une bonne chose, mais cela ne peut être bien qu’avec des joueurs cadres qui ont une certaine expérience.

nat 2

 « Regardez les grandes équipes telles que celle de la France championne du monde et celle de l’Algérie championne d’Afrique ! Elles se sont construites autour de deux ou trois anciens joueurs qui ont une grande expérience. Leur départ de façon brusque peut fragiliser davantage l’équipe nationale », a-t-il affirmé.

Pour salifou Guigma, les supporteurs des Etalons doivent apprécier le travail actuel de l’équipe nationale sur le long terme. « Il faut qu’ils comprennent que les Etalons ne partent pas forcément pour gagner la coupe mais c’est tout le travail de construction qui est en cours qu’il faut voir. Je ne doute pas du tout de la compétence de notre équipe mais il faut communiquer sur le travail de reconstruction de cette équipe qui est en cours, de sorte que les gens comprennent. Parce qu’au Burkina quand il y a des échecs, on a tendance à jeter le bébé avec l’eau du bain. »   

Ces deux matchs sont également les deux premiers du sélectionneur Kamou Malo. Le premier s’était soldé par un match nul à domicile, le second par 2 buts inscrits contre 1 but inscrit par l’équipe Sud soudanaise. Selon Salifou Guigma, « ces débuts ne sont pas catastrophiques. C’est un début un peu difficile. Il a fait un nul à domicile sans encaisser de but. Je pense que ce n’est pas un début très mauvais, même s’il n’est pas non plus reluisant. Il a su tirer son épingle du jeu mais il reste certaines actions à concrétiser».

Ces dernières années, les Etalons ont toujours franchi la phase de qualification à la Coupe d’Afrique des nations (CAN). Plusieurs supporteurs s’attendent donc à ce que ce soit encore le cas pour Cameroun 2021. 
   

Péma Néya

 

 

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
>