lundi 8 août 2022

Riposte à l'épidémie de coronavirus : Les forces armées nationales sur plusieurs fronts  

vid uneDans le cadre de la riposte à l'épidémie de coronavirus, le gouvernement a décidé de déclarer l'état d'alerte sanitaire le 26 mars et la mise en quarantaine des villes touchées. On note également l'instauration d'un couvre-feu depuis le 21 mars.  Des consignes sont données aux forces de sécurité pour une application ferme de ces décisions. Radars Info Burkina a cherché à savoir la contribution des forces armées nationales à la riposte au Covid-19. 

« Il y a plusieurs niveaux dans la contribution des mesures de contrôle liées à la situation d'alerte sanitaire et à la mise en quarantaine des villes touchées. Au niveau des forces armées, il faudrait d'abord comprendre que notre bras sécuritaire c'est la gendarmerie. Les forces armées agissent sur plusieurs fronts. Pour faire respecter ce que l'autorité politique a décidé en matière de mesures restrictives, les forces armées, par le biais de la gendarmerie, travaillent aux côtés de la Police », a d'abord expliqué notre interlocuteur près l’Etat-major général des armées.

vid 2En plus, selon notre source, les forces armées nationales, tout en continuant d'assurer leur mission de sécurisation du territoire, respectent les mesures préventives. « La première contribution en dehors de la gendarmerie, il faut que le personnel des forces armées travaille à se protéger et à protéger les populations ».

Les forces armées nationales soutiennent également le système sanitaire. « Les forces armées ont des spécialistes. Des médecins miliaires travaillent en temps normal comme appui dans le secteur de la santé. Donc dans le cadre du COVID-19, beaucoup de nos spécialistes sont, au niveau national, sollicités pour appuyer dans le travail. vid 3Par exemple au niveau du Centre des opérations de réponse aux urgences sanitaires (CORUS), il  y a des médecins militaires qui sont présents. Leur contribution en matière de savoir-faire à ce niveau est réelle. Au niveau du Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO), il y a une tente médicalisée qui est installée. C'est une contribution des forces armées nationales », a fait savoir notre source.

Dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, le CHU-YO a érigé en son sein un espace dit Zone d'accueil et de triage (ZAT) des patients. Cette tente médicalisée d'une superficie de 3 000 m2 a commencé à recevoir ses premiers patients le 5 avril 2020.

Aly Tinto

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes
y>