lundi 8 août 2022

Gratuité de l’eau aux bornes-fontaines : Quand tous les ménages s’y mettent

ftaine uneLe chef de l’Etat burkinabè, dans son discours à la nation le 2 avril dernier, a annoncé des mesures sociales d’accompagnement des populations dans leurs efforts de lutte contre le Covid-19. Parmi celles-ci, il y a la gratuité de l’eau potable servie aux bornes-fontaines. Depuis cette annonce, ces lieux ne désemplissent plus et leurs compteurs tournent, pour ainsi dire, du lever au coucher du soleil.

La gratuité de l’eau aux bornes-fontaines est effective dans la plupart des quartiers. Clémentine Ilboudo, gérante d'une borne-fontaine à Zagtouli depuis une dizaine d’années, déclare que depuis l’annonce du président Kaboré de rendre gratuite l’eau, sa fontaine ne désemplit plus. « De nouvelles personnes viennent s’approvisionner tous les jours. Il y a beaucoup plus de monde et la gestion est devenue difficile pour moi », confie-t-elle. D’après elle, même les ménages ayant un robinet à domicile viennent se ravitailler en eau à la borne-fontaine, justement en raison de la mesure de gratuité.

Dès 4h du matin, Clémentine Ilboudo est à la fontaine pour servir ses premières clientes. Ce n’est que le soir vers 18h qu’elle rentre et ce, à cause du couvre-feu. Soudain sous nos yeux, la tension monte entre deux femmes au point qu’elles ne sont pas loin d’en venir aux mains. ftaine 2La raison de cette altercation ? L’une des deux dames, venue avec un bidon de 20 litres, voulait se servir avant les autres. Aussitôt, Dame Ilboudo joue la carte de l’apaisement et parvient à calmer les deux femmes en furie.

« Mon inquiétude porte sur mon salaire. Comme l’eau est servie gracieusement à présent, je ne sais pas si je serai payée à la fin du mois», nous confie-t-elle. Elle ajoute qu’il n’y a pas de coupure d’eau mais une baisse de pression tous les après-midi et que parmi celles qui viennent se ravitailler, beaucoup habitent loin.

Une jeune dame allée s’approvisionner à une des bornes-fontaines du quartier Bonheur ville se plaint de l’affluence. « Avant la gratuité, même si je rendais à 8h à la fontaine, je n’avais pas de difficultés pour me faire servir. Mais actuellement, il faut que je sois là-bas à 5h pour repartir tôt cuisiner ». Elle apprécie cependant cette nouvelle mesure car elle soulage les ménages. « Mon mari est commerçant et avec la fermeture des grands marchés et yaars, son commerce s’est arrêté et il est tout le temps à la maison. La gratuité de l’eau nous aide à réduire nos dépenses ».

Le souhait de toutes ces femmes est le rétablissement de la situation et la reprise des activités qui connaissent un arrêt.

Elza Nongana (Stagiaire)

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes
y>