mardi 18 juin 2024

Semaine sainte et coronavirus : Quand les fidèles s'y adaptent

sanctifiaLe dimanche des rameaux marque chez les catholiques le début de la Semaine sainte. Une semaine qui connaît son apothéose à travers le triduum pascal, lequel commence le Jeudi saint par l'institution de l'eucharistie et du sacerdoce, se poursuit le Vendredi saint avec la passion du Christ pour s'achever avec sa résurrection la nuit de la veillée pascale. Cette année, coronavirus oblige, les fidèles ne pourront pas prendre part physiquement aux différentes célébrations eucharistiques organisées à cette occasion.

Le mystère de la résurrection du Christ constitue le fondement de la foi des chrétiens, d'où la grande importance accordée par ces derniers à la fête de Pâques. Même si la fermeture des églises pour empêcher la propagation du coronavirus ne leur permet pas de participer aux messes entrant dans le cadre de la célébration de cette fête, les fidèles s'adaptent à la situation et trouvent les voies et moyens de se rapprocher de leur créateur. Beaucoup privilégient la prière individuelle ou en famille, l'adoration silencieuse dans les églises où le saint sacrement est exposé ainsi que la lecture des saintes écritures. « Ne pas pouvoir assister aux célébrations du triduum pascal n'est pas dramatique puisque c'est pour le bien de tous que cette mesure a été prise. C'est une occasion pour moi de renforcer ma relation avec Dieu en intensifiant mes temps de prière et de méditation. Nous pouvons rencontrer Dieu à tout moment dans nos cœurs et c'est le plus important », soutient Victorine Ouédraogo, fidèle catholique. Pour le père Jean Paul Ouédraogo, il n'est pas aisé mais tout de même possible, dans la foi, de vivre la montée vers Pâques sans assister physiquement aux messes. « C'est ce qu’on devrait faire chaque jour avec le Seigneur : l'accueillir toujours dans notre cœur, sans oublier de lire la Parole de Dieu avec l'aide de l'Esprit Saint », affirme-t-il.

En dehors des fidèles qui ont décidé de renforcer leur temps de prière personnelle, il y a ceux qui profitent des médias et des technologies de l'information et de la communication pour vivre les célébrations qui y sont diffusées. En effet, certaines radios et télévisions confessionnelles retransmettent les messes célébrées par les prêtres en comité restreint. Il en est de même de certaines pages Facebook, à partir desquelles ces célébrations sont accessibles en direct.

Armelle Ouédraogo

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes