vendredi 5 juin 2020

Lutte contre le Covid 19 : L’administration publique se réorganise

coope uneEn dépit de la pandémie de coronavirus, l’administration publique burkinabè fonctionne, même si ce n’est pas à plein régime. C’est le constat que la rédaction de Radars Info Burkina a fait ce jour jeudi 2 avril 2020 à Ouagadougou dans quelques services. Du service des impôts sis à Dassasgho au ministère des Affaires étrangères en passant par le Premier ministère, le télétravail est prisé, les agents présents physiquement sont ceux de permanence.

Depuis le 9 mars 2020, le Burkina Faso a enregistré ses premiers cas confirmés de malades du coronavirus. A ce jour, on dénombre officiellement 288 cas confirmés, 50 guérisons et 16 décès. Préoccupé par l’évolution rapide de cette maladie dans notre pays, le gouvernement a pris des mesures pour limiter, voire stopper, la propagation du Covid-19. Dans les services publics, le télétravail est préconisé ; un programme de rotation est aussi mis en place.

Au service des impôts sis à Dassasgho, Alfred Yaméogo déclare que c’est le service minimum. Comme c’est une structure qui est beaucoup fréquentée par les usagers pour se procurer des timbres, il y a souvent des désagréments car le service est lent. Il assure tout de même que les usagers ont été informés que c’est le service minimum qui est assuré, compte tenu de la crise sanitaire qui prévaut.

coope 2Abdoulaye Ouédraogo est venu pour se procurer des timbres pour un dossier. Il affirme que c’est la situation du moment qui commande cette réorganisation et que les gens devraient faire preuve de compréhension et se montrer indulgents.

Au ministère des Affaires étrangères, la directrice des Ressources humaines, Andréa Dakuyo, indique que depuis le lundi 30 mars, une circulaire invite les responsables des services à réorganiser leurs sections de sorte à établir une rotation pour assurer le service minimum.Ainsi, d’après elle, à la DRH, un programme de rotation a été mis en place pour que tout agent soit présent au service un jour sur deux. A l’en croire, cela fonctionne sans couac et les agents sont réceptifs à cette mesure. Elle est revenue sur les mesures de prévention et appelle les uns les autres au respect de ces dispositions prises par le gouvernement pour éviter la propagation du virus.

Même constat au Premier ministère. Les bureaux y sont quasiment vides. « Le programme de rotation du personnel indispensable fonctionne normalement », nous confie le directeur de la Communication et de la presse ministérielle (DCPM), Nestor Baki. Lui aussi exhorte la population au respect des mesures pour limiter la propagation du Covid-19 au Burkina Faso.

Obissa

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
>