vendredi 5 juin 2020

Fermeture des établissements : Comment les élèves en classe d’examen s'occupent-ils ?

ann uneLe gouvernement burkinabé a adopté le 26 mars dernier lors de l’e-conseil des ministres, un décret portant réouverture des écoles et universités le 14 avril prochain. Les établissements publics et privés sont fermés, pas question alors pour les élèves en classe d’examen de se retrouver pour bosser. Comment s’organisent les élèves, les enseignants et les parents d’élèves avant la reprise des cours ?

Sandrine Wendtoin Kouda, élève en classe de terminale D dans un établissement public de la place, s’occupe durant cette période d’attente, en traitant les exercices et travaux dirigés reçus en classe. « Je bosse et je traite mes exercices toute seule. Je suis aussi les cours sur Burkina Info tous les soirs et je participe aux travaux ménagers ». Elle ajoute qu’elle rencontre souvent des difficultés avec ses exercices mais elle fait avec car elle n’a pas une personne-ressource à qui demander des explications. Elle déplore le fait que les élèves en classe d’examens n’aient pas de suivi. «Si les professeurs d’établissements pouvaient créer des groupes virtuels pour dialoguer avec leurs élèves, surtout pour les cas des exercices et travaux dirigés, cela va beaucoup nous aider ». ann 2Sandrine Kouda, ne peut plus se retrouver avec son groupe pour étudier, aussi elle n’a pas d’ami dans son quartier avec qui elle peut réviser. Un professeur d’anglais dans un établissement privé est du même avis que Sandrine Kouda sur le suivi des élèves en classe d’examen. «Les responsables d’établissements devraient prendre des dispositions pour accompagner les élèves en classe d’examen. Il aurait été bon que chaque établissement crée son programme de cours en ligne ou groupe WhatsApp à l’exemple du lycée Abbé pierre ». Il rajoute que cela serait difficile pour les établissements privés à cause des effectifs élevés et aussi la recherche du profit. Pour lui, la rentrée dépendra de l’évolution de la situation, les cours reprendront effectivement le 14 Avril si la maladie régresse. Madame Kouda, la mère de Sandrine Kouda espère que cette situation va vite se rétablir.

Elza Nongana (stagiaire)

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
>