vendredi 5 juin 2020

Coronavirus au Burkina : 24 nouveaux cas confirmés en moins de 24h, ce qui porte à 99 le nombre de personnes infectées

situa uneLa pandémie de coronavirus progresse de façon inquiétante au pays des hommes intègres. Selon le Pr Martial Ouédraogo, coordonnateur du comité national de réponse à cette pandémie, à ce jour 23 mars, le Burkina est à 99 cas confirmés d’infection. Le nombre de décès, quant à lui, est de 4 et 5 personnes sont guéries. C’est chiffres ont été communiqués lors du point de presse quotidien tenu sur l’évolution du Covid-19 au Burkina.  

« Nous avons enregistré 24 nouveaux cas confirmés. Le nombre total de cas confirmés, à ce jour, est de 99 : 60 hommes et 39 femmes. Les 99 cas confirmés se répartissent comme suit : 89 cas positifs à Ouagadougou, 4 à Bobo-Dioulasso, 1 à Houndé, 2 à Dédougou ; 1 à Banfora et 2 à Boromo », a fait savoir le Pr Martial Ouédraogo, coordonnateur national du comité de réponse à l’épidémie de coronavirus. Selon l’infectiologue, un test sera effectué plus tard sur les personnes guéries pour savoir si elles le sont définitivement.

A l’en croire, 4 personnes sont décédées du Covid-19 et 5 en sont guéries. « Sur le serveur du 3535 au jour du dimanche 22 mars, on a enregistré 42 077 appels. Il s’agit d’une équipe de 10 personnes qui se relaient avec 10 postes toutes les 8 heures. En principe aujourd’hui, nous allons passer à 20 postes. Les contacts vus hier étaient de 556. 

situa 2Les équipes chargées du suivi de ces contacts ont en moyenne 14 contacts à investiguer par jour. 33 alertes ont été investiguées », a poursuivi M. Ouédraogo. Il a, en outre, fait cas de sites désinfectés. « Il s’agit de l’Aéroport international de Ouagadougou, de l’Assemblée nationale, de 14 domiciles et d’une clinique privée ».

Le coordonnateur a également confié que « pour le moment, nous ne sommes pas débordés par des cas qui nécessitent de la réanimation. Très peu de personnes infectées sont sous oxygène ».situa 3

On peut s’attendre à un accroissement du nombre de personnes infectées au Burkina. « Tant qu’on n’a pas circonscrit tous les cas contacts, épuisé leur suivi et attesté qu’il n’y a plus de malades, on peut penser qu’il y aura probablement beaucoup de cas dans les jours à venir. Surtout quand on y ajoute un peu le caractère contextuel de nos populations. Il y a un retard dans la consultation, d’autant plus que souvent les gens appréhendent le fait d’aller consulter », a conclu le coordonnateur national du comité de réponse à la pandémie de coronavirus.

Aly Tinto

 

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
>