mercredi 19 juin 2024

Fermeture des écoles pour cause de coronavirus : Ce qu'en pensent certains citoyens burkinabè

ecoo uneFace au nombre croissant de cas de contamination au COVID-19, le gouvernement burkinabè a décidé de la fermeture des établissements d’enseignement ainsi que des universités et instituts supérieurs à compter du 16 mars et ce, jusqu’au 31 mars 2020. Cette mesure qui vise à limiter le nombre de personnes infectées est globalement respectée dans la ville de Ouagadougou et diversement appréciée par les acteurs de l’éducation.

Des portes cadenassées, des salles de classe vides, des cours d’école d’habitude bruyantes mais aujourd’hui silencieuses, c’est le constat qu’il nous a été donné de faire dans plusieurs établissements secondaires et supérieurs de la ville de Ouagadougou ce 17 mars dans la matinée. La mesure prise par le gouvernement de fermer les établissements  d’enseignement  préscolaires,  primaires,  post-primaires, secondaires, professionnels et universitaires semble être suivie par la plupart de ces structures. Pour Michel Nana, proviseur d’un lycée de la place, cette décision du gouvernement qu’il salue aurait pu être prise plus tôt, c’est-à-dire dès la détection des premiers cas. « Au regard du fait que l’année scolaire n’a pas connu de grandes perturbations, la plupart des établissements ont, à cette période, déjà bouclé leurs évaluations du deuxième trimestre puisque les congés même devaient intervenir à la fin de cette semaine. Ainsi, côté calendrier, la fermeture ne devrait pas avoir un grand impact. ecoo 2Mais le problème est que c’est à cette période aussi que certains établissements ont leurs manifestations culturelles et c’est sûr que les week-ends avant la fermeture des établissements, plusieurs établissements ont eu le temps de tenir des kermesses où les élèves viennent généralement de partout. Donc il était nécessaire de fermer les écoles plus tôt. Mais il n’est jamais tard pour bien faire », a-t-il affirmé.

Quant à Noëlie Sankara, parent d’élève, elle apprécie positivement la mesure. « C'est Une initiative louable, bien que nous sachions tous que c'était inévitable et que ça relève du bon sens ». Elle ajoute qu’en fonction de l’évolution de la situation, les responsables d’établissement devraient également songer à voir comment assurer une continuité des cours à domicile avec les supports nécessaires, surtout pour les élèves en classe d'examen. Armand Arthur Daboné, étudiant, trouve que fermer les écoles et universités est très important pour limiter la propagation du coronavirus et diminuer les risques de contamination,  « surtout que les lycées et les universités regroupent plus de monde qui vient pour la plupart d'horizons divers et vu déjà l'état des classes et des amphithéâtres qui sont clos, mal aérés et avec des effectifs pléthoriques ». ecoo 3Il relève cependant que la mesure aurait pu être circonscrite à la seule ville de Ouagadougou, qui jusqu’à nos jours compte le plus grand nombre de cas.

Si la fermeture des écoles peut être considérée comme une mesure qui aidera sans doute à réduire les risques de contamination au coronavirus, il n’en demeure pas moins que hors des salles de classe, les parents devraient veiller à ce que leurs enfants respectent les règles d’hygiène et les recommandations du ministère de la Santé, comme éviter les regroupements. Autrement, la fermeture des établissements n’aurait servi à rien.

Armelle Ouédraogo

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes