jeudi 13 juin 2024

Célébration du 8 mars 2018: « Je prends l’engagement que toutes les communes du Burkina seront dotées d’une ambulance », Rock KABORE

 

00116.00 15 48 23.Image fixe143Pour l’année 2018, la célébration de la journée de la femme a été organisée de façon conjointe avec le Forum national des femmes (FNF) qui est un cadre d’échanges directs entre le Chef de l’Etat et les femmes. Issues des treize régions du Burkina, ces dernières ont profité de la tribune pour égrener leurs difficultés à Rock Marc Christian KABORE qui a pris un certain nombre d’engagements.

 

 

Tour à tour, les représentantes des délégations venues des régions du Burkina ont confié leurs préoccupations au Chef de l’Etat. Elles ont, par la même occasion, formulé des doléances qui touchent divers secteurs d’activités. Les plus importantes concernent la santé, l’éducation, la protection sociale, l’entrepreneuriat et le foncier.

 

00116.00 09 28 18.Image fixe141Les doléances des femmes

 

Sur le plan de la santé, les femmes ont souhaité que l’équipement médical (ambulances, appareils d’examens médicaux, etc.) soit renforcé. Elles ont également suggéré le renforcement du personnel médical et l’amélioration des politiques de santé en général, et celles liées à la gratuité des soins et à la prise en charge des fistules obstétricales en particulier.

 

Concernant le secteur de l’éducation, les femmes ont plaidé pour le renforcement de l’alphabétisation des femmes et des jeunes filles, le renforcement de la dotation des bourses scolaires aux jeunes filles, ainsi que la construction et l’équipement des structures d’accueil pour jeunes filles en difficultés.

 

Sur le plan de la protection sociale, les femmes ont suggéré l’adoption d’une stratégie nationale d’éducation sociale, la construction et l’équipement des structures d’encadrement de la petite enfance au sein des établissements d’enseignement et services, l’instauration d’un quota genre de 30% au niveau législatif et administratif et la construction ou la réfection des maisons de la femme et des centres de promotion féminine.

 

00116.00 07 07 18.Image fixe140Au titre du secteur de la promotion de l’entrepreneuriat féminin, les femmes ont souhaité la mise en place en place d’un fonds de garantie à des conditions allégées pour les femmes, la création d’unités de transformation des produits maraichers à base d’énergie solaire pour les femmes, la multiplication des centres de formations professionnelle.

 

Par rapport au foncier, les femmes ont plaidé pour leur prise en compte dans l’attribution des parcelles au niveau des plaines aménagées.

 

Les réponses du chef de l’Etat

 

Concernant la promotion des droits des femmes, le Chef de l’Etat a pris l’engagement d’œuvrer à la relecture des différents textes en la matière. « Nous devons travailler à rendre effectifs et à promouvoir les droits de la femme dans tous les domaines. Ce travail est engagé au Ministère pour la relecture de l’ensemble des textes, pour revoir les mesures et les sanctions à prendre, et veiller à leur application », a déclaré Rock KABORE.

 

A propos de l’éducation, le président le Faso, reconnaît que des disparités demeurent en matière d’accès aux services d’éducation. Il a pris l’engagement d’œuvrer à améliorer la donne. «  Il est reconnu que l’éducation de la femme est la base du développement. C’est pourquoi l’accent sera mis sur l’éducation de la jeune fille, sur le fait de pouvoir aider les filles qui ont des difficultés à pouvoir finir l’école, de pourvoir aider celles qui ont des difficultés à se former dans les filières professionnelles », a-t-il assuré.

 

Sur le plan de l’autonomisation de la femme, le Chef de l’Etat dit avoir pris bonne note des doléances. « Par rapport au renforcement de l’accès des femmes aux crédits et au pouvoir économique, le gouvernement prendra la décision en ce qui concerne le financement des femmes, au-delà des autres aspects évoqués, de restructurer de manière à ce que, non seulement elles puissent accéder aux micro crédits  mais aussi de financer les femmes qui font de l’entreprise et qui travaillent dans les domaines économiques », a-t-il promis.

 

Dans le domaine de la santé, le Chef de l’Etat s’est voulu rassurant. Des mesures seront engagées pour répondre aux différentes préoccupations, a-t-il confié. «  Le gouvernement a pris des mesures et des marchés sont engagées pour le relèvement des plateaux techniques  aussi bien les CHR que les CMA. Concernant les ambulances, je prends l’engagement que toutes les communes du Burkina seront dotées d’une ambulance. Je peux vous assurer que cet engagement sera exécuté. »

 

A propos de la question foncière, le Chef de l’Etat a « pris l’engagement que 25 à 30 % des terres qui sont aménagées par l’Etat seront octroyées aux femmes », a-t-il fait comprendre.

 

La question de la participation de la femme à la gestion de la cité n’a pas été occultée. A ce sujet le chef de l’Etat propose que « la loi sur les quota telle que prise dans le temps mérite d’être révisée dans le fond pour qu’il y ait 30% de femmes, aussi bien au niveau électif et gouvernemental. »

 

Pour finir, le président du Faso s’est engagé à rehausser le budget alloué au Ministère de la femme. « Je prends l’engagement de relever le budget du Ministère de la femme de façon substantielle », a-t-il insisté.   

 

 

RGB

 

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes