vendredi 27 mai 2022

Parkings dans la ville de Ouagadougou : Un métier utile mais aux multiples risques

king uneLes frais de parking des engins font partie des dépenses auxquelles sont soumises les populations dans la ville de Ouagadougou. Des tarifs que nombre de citoyens jugent excessifs. Mais pour les gérants de parking, ces frais ne représentent rien   face aux risques de ce métier. Radars Info Burkina s’est intéressé aux gérants de ces aires de stationnement.

Les parkings sont présents partout dans la ville de Ouagadougou, devant les services publics, les marchés, les hôpitaux et même devant les cimetières. Les « parkeurs » se sont construit une vie de travailleur en assurant la surveillance des vélos, des motos et des voitures des citoyens lors de leurs heures d’occupation.

Un métier banal, mais qui préserve les engins de plusieurs personnes des vols et des sabotages. « Quand une personne nous confie son engin, en plus de le préserver des voleurs, nous le surveillons aussi contre les sabotages de certaines personnes de mauvaise foi qui pourraient saboter ses freins ou ses pneus », nous confie un jeune gérant de parking.

king 2Mais plusieurs personnes que nous avons interrogées au sujet de ces parkings déplorent la conduite de certains gérants de parking et leurs tarifs relativement élevés. « Imaginez si vous devez faire le tour de cinq services où vous payez à chaque fois des frais de parking ! Cela finira par faire un trou dans votre budget », affirme Ali Zongo.

Amidou Ilboudo est gérant de parking depuis six ans. S’il reconnaît qu’il y a des brebis galeuses en leur sein, il affirme néanmoins que la plupart des gens ignorent les problèmes auxquels ils sont confrontés en assurant la protection de leurs engins. «J’ai dû rembourser une fois 20 vélos et une moto qui avaient été volés dans mon parking », nous confie-t-il.

Amidou Ilboudo a également évoqué les problèmes de sécurité et la mauvaise foi de certains clients. « Nous faisons régulièrement face à des tentatives de vols. Il y a eu des cas où des gens ont falsifié nos tickets et cachets pour pouvoir faire sortir de façon subtile des motos qui ne leur appartenaient pas. Il y a également des clients qui prétendent à chaque fois qu’ils n’ont pas de monnaie, pourtant en cas de perte d’engins, très souvent nous sommes obligés de les rembourser», nous raconte-t-il.

Plusieurs jeunes arrivent à s’assurer un toit et leur pitance en gérant des parkings devant les services et autres lieux publics. Ces gens grâce à qui on peut garer son engin sens être inquiété méritent le respect de la société pour le travail qu’ils abattent.

Pema Neya (Stagiaire)                                        

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes