vendredi 27 mai 2022

Abattoir frigorifique de Ouagadougou : Ces carcasses qui jonchent l’arrière-cour

abattSitué à proximité de la zone industrielle de Kossodo, l’abattoir frigorifique de Ouagadougou est le plus grand site de production de viande au Burkina Faso. Mais les conditions d’hygiène dans lesquelles la production de la viande se fait  autour de ce lieu laissent à désirer. Radars Info Burkina y était pour faire un constat.

Dans l’arrière-cour de l’abattoir, les carcasses des bêtes abattues sont empilées les unes sur les autres. Des déchets qui ont visiblement passé plusieurs semaines dégagent une puanteur insupportable sur ce site de production de viande en grande quantité.

A proximité de ces carcasses qui puent en cette période pluie, de jeunes bouchers passent toutes leurs journées à détacher la chair des têtes des bœufs égorgés sur des bâches noirâtres de qualité modeste à même le sol qui servent à leur client qui patientent dans un rang.

Les déchets issus du traitement de la viande sont entassés dans l’arrière-cour de l’abattoir. D’autres y sont incinérés sans les mesures requises en la matière. Cela pollue l’environnement et expose les riverains à des maladies.

La consommation de la  viande fait partie des habitudes quotidiennes de presque tous les foyers. Pour répondre à cette demande des citoyens, depuis 1969 l’Etat burkinabè a créé un abattoir frigorifique dans la ville de Ouagadougou qui produit des tonnes de viande par jour.

Mais les archives concernant cet abattoir relèvent plusieurs inquiétudes et polémiques soulevées autour des conditions d’hygiène et de transport de la viande. Des inquiétudes qui sont toujours d’actualité malgré les différentes actions d’amélioration hygiénique par les décideurs publics.

L’abattoir frigorifique de Ouagadougou a toujours suscité des inquiétudes.  Les conditions de transport de la viande par les bouchers sur des motocyclettes ou par des engins à quatre roues non adaptées sans des mesures de protection contre la poussière et les microbes en sont l’une des raisons.

La viande est un aliment très consommé pour son goût mais aussi pour sa valeur nutritive. Elle peut être aussi dangereuse pour la santé si elle n’est pas produite dans des conditions réglementées et suivies par les services d’hygiène et de santé publique.

L’Etat burkinabè a entrepris plusieurs actions pour accroître la production de viande et développer ce secteur qui fait rentrer des devises dans les caisses de l’Etat. Mais que valent ces actions si la viande produite expose les populations à des maladies ? 

Pema Neya (Stagiaire)

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes