samedi 22 juin 2024

Décès d'Arafat DJ : « Ni Arafat ni Delaphafiet n'aurait souhaité être dans cet état », dixit Affissiata Karamoko Dosso de la RTI 2

rti 2Le 12 août 2019, Ange Didier Houon, plus connu sous le surnom d’Arafat DJ,  s’est éteint suite à un accident de moto dans la capitale ivoirienne. Il avait à peine 33 ans. Ses fans sont inconsolables et les hommages au «président de la Chine», comme l'appelaient ses inconditionnels, viennent de partout à travers le monde. Radars Infos Burkina a pris langue avec Affissiata Karamoko Dosso, responsable éditoriale chargée des magazines sur la chaîne de télévision RTI2, pour recueillir ses sentiments sur ce drame et sa lecture de l’avenir du coupé-décalé.

RIB : Comment vous avez accueilli la nouvelle du décès de l'artiste Arafat DJ ?

Affissiata Karamoko Dosso (AKD) : C’est un coup dur pour la Côte d’Ivoire et même toute l’Afrique. Nous avons tous reçu cette information avec assez de tristesse. Il est vrai que ces dernières années, l’essor et le succès d’Ariel Sheney l’avaient rendu un peu triste depuis quelque mois.  On ne le sentait plus trop heureux de voir tous ces DJ monter en puissance. Arafat était un homme joyeux, je dirai même un « fou ». Apprendre sa mort m'a rendue triste.

RIB : Des rumeurs font état du décès de la journaliste avec qui Arafat DJ est entré en collision. Qu’en est-il exactement de son état de santé ?

AKD : Pas du tout ! Selon des sources sûres, elle se porte beaucoup mieux. Denise Delaphafiet est journaliste à Radio Côte d’Ivoire. Elle a été coupée de toutes informations.  Ce qui est tout à fait normal. C’est clair qu’un tel choc, on ne s’en remet pas si facilement. Mais je puis vous assurer qu’elle se porte mieux.

RIB : Au regard de l’agitation des « Chinois » (les fans d’Arafat DJ), dont une partie accuse déjà la journaliste d’avoir tué leur idole, n’avez-vous pas quelques appréhensions quant à sa sécurité ?

yorob 3AKD : Je comprends les fans d’Arafat DJ, mais il n’y a pas lieu d’entrer dans ce débat. Lors de l’édition spéciale à la Radiotélévision ivoirienne (RTI) à sa mémoire, les artistes ont appelé ses fans au calme et à la discipline. Ni Arafat ni Delaphafiet n’aurait souhaité être dans cet état. Il faut plutôt prier pour le repos de l’âme d’Arafat DJ et pour la santé de la journaliste.

RIB : Arafat avait des rapports très tendus avec sa mère. Des interrogations subsistent quant aux personnes qui devraient être contactées pour les hommages qui lui seront rendus. Quel commentaire faites-vous à ce sujet ?

AKD : Vous savez, il y a la vie publique et celle à l’interne. Si je me fie à ce qui se disait, est-ce qu’une mère et son fils peuvent ne pas s’entendre ? Je pense qu’il faut éviter d’entrer dans ce débat. Nous avons réalisé une émission entre Arafat et sa mère.  On a compris qu’ils s’aimaient bien. Il faut plutôt prier pour Tina Glamour, la mère d’Arafat, qui certainement a mal actuellement.

yorob 4RIB : Les clashs d’Arafat auraient contribué à la pérennité du coupé-décalé. Quel avenir de ce genre musical peut-on envisager sans lui, un de ses leaders ?

AKD : Au-delà de la musique, tout le monde vit du buzz. Nous sommes tous en quête d’informations à chaud. Arafat, c’était « un fou ». Il aimait la vie. Il la croquait à pleines dents. C’était l’homme du buzz. Il titillait son entourage et, honnêtement, cela permettait aux autres de se surpasser et d’essayer d’être à la hauteur. C’était de bonne guerre. Le lundi soir, sur le plateau de la RTI, tout le monde est venu parce qu’Arafat aimait ses amis.  Bebi Philip a fait un titre récemment où il rendait hommage à tous les DJ en les invitant à s’unir. Pour ce qui est de l’avenir du coupé-décalé, je pense qu’on a encore des titans de ce genre musical, à l’instar de Serge Beynaud, DJ Mix, Kerozen, Debordo, etc. Je pense que le coupé-décalé, avec tous ces artistes, vivra toujours.

www.radarsburkina.net

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes