samedi 15 juin 2024

L'Allemagne prête à reconnaître Guaido comme président par intérim du Venezuela

venezuela présiBerlin soutient le président du Parlement vénézuélien, Juan Guaido, qui s’est "autoproclamé" président du Venezuela. La diplomatie allemande, de même manière que l’Union européenne, exige des élections libres.

Alors que la crise se poursuit au Venezuela, l’Allemagne adopte une position dure ce vendredi 25 janvier. Par la voix de Steffen Seibert, porte-parole du gouvernement allemand, Berlin se dit prêt à reconnaître Juan Guaido en tant que "président par intérim" du Venezuela si des élections libres ne sont pas organisées très rapidement. "Le président vénézuélien Nicolas Maduro ne peut pas être le leader légitime parce que les élections qui l'ont ramené au pouvoir n'ont pas été équitables", dit Steffen Seibert. "Le Venezuela doit organiser des élections présidentielles libres et équitables ou le chef de l'opposition Juan Guaido doit être déclaré président par intérim."

L'Allemagne est l'un des premiers grands pays de l'Union européenne à aller aussi loin sur la question d'une reconnaissance de l’opposant Guaido. Pour Berlin, l'appel de millions de Vénézuéliens en faveur d'un retour à la démocratie dans leur pays ne peut plus être ignoré.

L'Allemagne veut s'affirmer

Christophe Ventura, directeur de recherche à l'Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS) et spécialiste de l’Amérique latine, explique cette prise de position de l’Allemagne. "L’Allemagne fait partie des pays qui sont sur la ligne la plus dure par rapport au conflit vénézuélien depuis assez longtemps. De ce point de vue, il y a une cohérence qui s’exprime surtout à un moment où on sent des fissures dans la cohésion européenne sur la lecture qui est faite de l’évolution de la situation."

Le spécialiste de l’Amérique latine rappelle que ce qui fait le consensus au sein des pays européens, "c’est le rejet du gouvernement Maduro". Il reste qu'il est difficile de trouver une position commune sur un soutien éventuel à Guaido. "Soutenir Guaido, c'est aussi faire face à un scénario dont l’escalade pourrait conduire le pays dans une situation hors de contrôle", explique-t-il.

Raisons économiques

Une deuxième raison pourrait expliquer ce soutien de l’Allemagne à Juan Guaido. Selon Christophe Ventura, Berlin veut garder de bonnes relations avec les partenaires économiques de la région qui s’alignent derrière Juan Guaido. "D'une manière pragmatique et intéressée, le gouvernement allemand, qui a beaucoup d’intérêts dans beaucoup de pays d’Amérique latine en dehors du Venezuela, cherche à prioriser ses bonnes relations avec les nouveaux pouvoirs comme Jair Bolsonaro au Brésil. Il y a aussi l’Argentine, le Chili et d'autres avec lesquels l’Allemagne veut avoir de bonnes relations."

L'UE prépare un appel commun à des élections

L'Union européenne travaille sur une "déclaration commune", appelant à la convocation rapide d'élections au Venezuela. Plusieurs pays, dont l'Allemagne, la France et le Royaume-Uni, soutiennent le souhait de Madrid de prévoir une reconnaissance du jeune président du Parlement, Juan Gaido, en tant que "président par intérim" du Venezuela.

Source : https://www.dw.com/fr/lallemagne-pr%C3%AAte-%C3%A0-reconna%C3%AEtre-guaido-comme-pr%C3%A9sident-par-int%C3%A9rim-du-venezuela/a-47240548

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes