samedi 15 juin 2024

Coupe de la confédération : Salitas aura du pain sur la planche au match retour le 19 janvier prochain à Ouagadougou

salitas 2Au stade Osman Ahmed Osman du Caire, Salimata et Tasséré Football club (Salitas FC) a été battu par le club Al Nasr SC Benghazi de Libye 1 but à 0 le dimanche 13 janvier 2019.

Selon Gustave Taro, journaliste sportif à la Radio nationale du Burkina, les défenseurs des couleurs burkinabè ont abordé le match de la dernière phase avant les matchs de poules avec sérénité. A la troisième minute de jeu, Cédric Badolo manque de peu de donner une longueur d’avance à son équipe sur celle adverse. A en croire le journaliste sportif susnommé, ce signal fort des poulains de Ladji Coulibaly a amené Al Nasr à développer une tactique de jeu, laquelle lui a permis de déjouer celle de Salitas et ce, jusqu’à la fin de la première mi-temps. Score à la pause : 0 but partout.

A la deuxième mi-temps, de l’avis de Gustave Taro, le club burkinabè a mis les bouchées doubles sans pour autant parvenir à concrétiser ses occasions de but. Il précise qu’à la 64e minute de jeu, la défense de Salitas a été défaillante, offrant une occasion en or à Muetaz Husayn qui ne s’est, tout naturellement, pas fait prier pour ouvrir le score : 1 à 0 en faveur d’Al Nasr. Ce but aurait fouetté l’orgueil des joueurs de Salitas, qui ont multiplié les opportunités d’égalisation sans toutefois parvenir à scorer. Résultat, au coup de sifflet final le tableau affichait 1 but à 0 en faveur d’Al Nasr SC Benghazi.

Pour le capitaine de l’équipe burkinabè, Youssouf Barro, interrogé par l’envoyé spécial de la Radio nationale, c’est l’impossible concrétisation des occasions de but qui a conduit les nôtres à cette défaite. Il le reconnaît en ces termes : « Nous avons joué, nous avons eu des occasions mais nous n’avons pas pu les concrétiser. Ce sera à nous, une fois de retour à Ouagadougou, de travailler à enlever ce but et à arracher une victoire au bonheur du peuple burkinabè. Ce soir, je n’ai rien vu d’extraordinaire dans le jeu de l’équipe adverse, nous avons perdu sur des détails.»

salitas uneLe président de Salitas FC, le colonel Yacouba Ouédraogo, dit Yac, joint au téléphone  après le match, ne s’est pas laissé aller au découragement. Pour lui, « au vu des résultats et selon les commentaires du journaliste de la radio nationale, je peux dire que le match retour sera très abordable. Car à la dernière minute, Salitas n’a pas eu la baraka, sinon ses joueurs allaient égaliser. Ils sont déjà en avance d’un but et nous devons éviter d’en encaisser au match retour à Ouagadougou. Il faut que les enfants se mettent au sérieux. Je pense qu’ils sont bien placés pour se conseiller eux-mêmes. Nous de notre côté, en tant que dirigeants, nous allons les encourager. C’est vrai qu’on a perdu une bataille, mais on n’a pas perdu la guerre». Aux supporters burkinabè le colonel Yacouba Ouédraogo lance cet appel : « Je demande aux supporters de sortir massivement comme ils l’ont fait lors du dernier match pour soutenir Salitas. Car si le club sombre, c’est le drapeau burkinabè qui sombrera. Il faut qu’ils sortent encourager les joueurs afin qu’on ait une victoire.
 Pour le colonel Yac, la qualification à la prochaine phase de la compétition permettra au public burkinabè de suivre plus de matchs intéressants.

De l’avis de certains spécialistes du football, Salitas FC devra arracher une victoire de plus d’un but à zéro au match retour s’il veut obtenir le ticket de qualification.

Saâhar-Iyaon Christian Somé Békuoné

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes