mardi 18 juin 2024

Braquages à Ouagadougou : les alentours du barrage de Tanghin font encore des victimes

barrage 1La circulation tardive à Ouagadougou n’est pas sans conséquences. Des cas de braquages sont de temps en temps signalés dans certains quartiers, notamment aux alentours du barrage de Tanghin.

 

Aux alentours du barrage de Tanghin, dans l’arrondissement numéro 4 de Ouagadougou, des cas de braquages à main armée sont de plus en plus relevés. D’après les témoignages de certaines victimes, les scènes d’agressions se déroulent généralement à partir de 19 heures.

Un soir, monsieur Dinza NIBO revenait de sa promenade sur son vélomoteur aux environs de 23 heures. Sur la voie pavée en face de l’hôtel Silmandé, deux hommes armés de machettes lui faisaient signe de s’arrêter. Jugeant la scène louche, NIBO a refusé d’obtempérer tout en fonçant sur les individus, les obligeant à esquiver. Du coup, les délinquants l’ont poursuivi à l’aide de leur moto. « Heureusement, une voiture en provenance du parc Bangr-weogo, nous a suivis sur le pont, en direction de l’avenue Thomas SANKARA. Pris de peur, mes braqueurs ont rebroussé chemin», a-t-il témoigné.

Si NIBO a pu s’en sortir indemne, d’autres par contre ont failli y laisser leur peau. En effet, un jour aux environs de 19 heures, sur la voie rouge qui relie les deux ponts du barrage, un natif de la zone (X, a préféré garder l’anonymat), a emprunté cette ruelle avec son véhicule à deux roues. En provenance du quartier Dapoya où il a été appelé d’urgence pour se rendre au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO), X roulait à vive allure lorsqu’il a aperçu devant lui, un homme armé d’un gourdin. En voulant freiner, il a perdu le contrôle de sa moto, qui s’est par la suite projetté sur son braqueur. Aussitôt relevé, l’heure était au duel. De ses dires, X a pu retirer le bâton et au moment d’assommer son adversaire, un autre second larron est venu à la rescousse avec une machette en main. L’homme aguerri a pris du recul pour mieux affronter ses adversaires d’une nuit. Voyant que les deux étaient en souffrance face à leur victime, deux autres bandits sont entrés dans la danse. Tel un film de fiction, l’un d’eux tenait une arme à feu de type calibre 12 millimètres. « Lorsqu’il a braqué l’arme sur moi, je n’avais plus d’autre choix : plonger dans le barrage ou mourir », a-t-il expliqué. Deux des quatre braqueurs se sont emparés de la moto de la victime et ont quitté les lieux, pendant que les deux autres les suivaient au pas de course. « Je suis natif du quartier donc j’ai nagé pour sortir de l’autre côté du barrage, sur la voie pavée », a-t-il notifié.

En plus de ces deux exemples, d’autres cas de braquages sont déplorés dans cette zone.

barrage 2

En 2013, le ministère en charge de la sécurité a dressé la liste des zones criminogènes, dans le but de faciliter la tâche des équipes d’intervention. Ces zones dites « rouges » sont les suivantes :

  • Le cimetière de Toeybin, derrière Ouaga-inter ;
  • Le site de l’ASECNA;
  • Le cimetière de Dag-noen;
  • Le pont reliant Rimkièta à Tampouy et le côté sud de l’Ecole Rimkiéta ;
  • Le Pont de Cissin ;
  • La Zone d’activités commerciales et Administratives (ZACA);
  • Le marché du Théâtre populaire et alentours;
  • Le jardin potager du canal de Ouaga 2000 et les alentours du palais omnisport de Ouaga 2000;
  • Le cimétière de Toudoubwéogo et les alentours de l’Hôtel Silmandé;
  • L’espace vert, la gare de Tampouy, le long des rails, le CMA Paul VI;
  • Le stade du 4 août et alentours;
  • Les alentours du camp militaire 11-72, le cimetière et la réserve du château d’eau de Karpala ;
  • La route de Komsilga, quartier Nagrin;
  • Le côté Ouest du Musée national; 
  • Le cimetière de Tabtenga;
  • Le Rond-point des Nations Unies.

De 2013 à nos jours, les bandits ont multiplié leurs zones d’interventions. Ainsi, pour la sécurité et la quiétude des populations, le ministère de la sécurité doit réactualiser cette liste.

 

Cryspin LAOUNDIKI

 

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes