samedi 15 juin 2024

Grève des enseignants : « Il faut qu’on arrête de faire la politique spectacle » (Paul Kaba Thiéba)

Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, a animé une conférence de presse sur la grève des enseignants, ce mercredi 10 janvier 2018 à la Primature. Il s’est agi pour lui, de faire le point des négociations et de lancer un appel aux syndicats.

pmA l’entame, le Premier ministre s’est dit étonné que la Coordination organise une marche alors que les négociations se poursuivent. Cependant, il les invite à appeler les travailleurs à reprendre le service. « J’en appelle au sens du devoir de l’ensemble des travailleurs, au respect des valeurs fondamentales de la fonction publique, en particulier au respect de l’intérêt général et de la continuité du service public », a-t-il insisté.

La plateforme revendicative des syndicats qui s’articulent autour de quatre points, aurait des incidences financières considérables estimées à 50 milliards de francs FCA (Ndlr). Ainsi, il les a invité à privilégier le dialogue, afin d’éviter une année blanche.

Répondant à une question d’un journaliste sur le maintien du ministre de l’Education nationale dans le gouvernement pendant que ce dernier n’a pas su trouver une solution à la crise, le Premier ministre affirme que ce dernier « fait un excellent travail. La mission qui lui a été confiée est de diversifier l’offre de formation et il le fait très bien ». Tout en poursuivant, il a recommandé qu’on « arrête de faire la politique spectacle ». A l’en croire, ce qui est important, c’est de regarder la vision, car « on peut enlever un membre du gouvernement mais cela ne changera pas quelque chose au Burkina Faso ».

Les hommes de médias ont aussi voulu savoir la solution concrète que le gouvernement propose, afin d’éviter une année blanche. Selon le Premier ministre, le gouvernement est déterminé à trouver une solution aux revendications de la Coordination des syndicats du ministère de l’Education nationale. Mais il dit ne pas vouloir donner de détails puisque les  négociations sont toujours en cours.

 

Marou SAWADOGO

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes