jeudi 13 juin 2024

Burkina Faso : Des tonnes d’engrais et de semences offertes par le gouvernement pour soutenir la production des FDS, VDP et PDI

aapresse uneCe jour  jeudi 27 juillet 2023, le ministre de l’Agriculture, Ismaël Sombié, et celui de la Santé, Robert Lucien Jean Claude Kargougou, ont donné respectivement une communication sur la situation actuelle de la campagne agricole 2023 au Burkina, la lutte contre le paludisme et le décret portant modalités d’intervention des agents publics de santé dans les structures privées de santé.

Selon le ministre burkinabè de l’Agriculture, le commandant Ismaël Sombié, pour la campagne agricole 2023, le gouvernement burkinabè a décidé d'accompagner les producteurs en réalisant 2074 ha de nouveaux aménagements mis à leur disposition. Outre cela, 15 000 hectares de terres supplémentaires ont été labourés grâce à l’accompagnement de l’exécutif et 6 000 tonnes d’engrais ainsi que 250 tonnes de semences ont été offertes pour soutenir la production des FDS, des VDP et de certaines PDI.

 À cela s’ajoutent la mise à la disposition des producteurs de 25 000 tonnes d’engrais minéraux et organiques et de 7 000 tonnes de semences agricoles et fourragères ainsi que d’équipements motorisés.

Le chef du département de l’Agriculture a rappelé que les objectifs de production pour la campagne 2023 sont de : 5 millions 308 mille tonnes de céréales, 1 million 815 mille tonnes de cultures de rente et 1 million 75 mille tonnes des autres cultures vivrières.

Il a également assuré que des dispositions sont prises, dans le cadre du dispositif national de sécurité alimentaire, pour permettre aux personnes vulnérables de bénéficier de la distribution de vivres et d’accéder aux points de vente de céréales à des prix subventionnés dans les zones qui seraient éventuellement déficitaires à l’issue de cette campagne agropastorale.

aapresse 2Par ailleurs, pour impulser une nouvelle dynamique et booster l’agriculture au Burkina, le gouvernement de la Transition a annoncé des initiatives et actions en perspective. Il s’agit, entre autres, de l’opérationnalisation des agropôles que sont Bagré, Sourou et Samendeni, pour la mise en place des chaînes de production, de transformation et de commercialisation. Par ailleurs, la réalisation, à la saison sèche prochaine, de forages à grand débit dans les zones à haut défi sécuritaire pour permettre la production agropastorale permanente a été annoncée. Il y a également la commercialisation de la production à l’usine de mélange d’engrais de Koupéla d’une capacité de 90 tonnes/heure, la construction du complexe industriel de production d’engrais à base de phosphates naturels de Kotchari, l’opérationnalisation très prochaine de la Centrale d’approvisionnement en médicaments vétérinaires (CAMVET), ainsi que la dynamisation de la Centrale d’approvisionnement en intrants et matériels agricoles (CAIMA).

« Le gouvernement prévoit des sanctions pour les agents publics de santé qui ne respecteront pas le décret »

Pour ce qui est du décret portant vacation des agents de santé dans les structures privées de santé, le ministre Kargougou a indiqué que l’objectif n’est pas d’étouffer les structures sanitaires privées, mais d’offrir des soins de qualité à la population. Ainsi, des sanctions sont prévues pour les agents qui ne respecteront pas les clauses du contrat, a-t-il prévenu.

Au sujet de la lutte contre le paludisme, Robert Jean Claude Kargougou a informé qu’en 2022 le Burkina a enregistré 11 656 675 cas de paludisme avec 539 488 cas de paludisme grave et malheureusement 4 243 décès, dont 2 925 enfants de moins de 5 ans.

Ainsi, afin de protéger les populations du paludisme, l’Etat burkinabè, avec l’appui de ses partenaires techniques et financiers, entend distribuer des Moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action (MILDA) en 2025, privilégier la Chimio-prévention du Paludisme Saisonnier (CPS), le traitement préventif intermittent du paludisme chez la femme enceinte, la vaccination et la lutte anti-larvaire.

« Au cours du mois d’août, les volontaires ASBC passeront de concession en concession, avec l’appui des municipalités, pour aider les habitants à identifier et à détruire les gîtes larvaires », a terminé le ministre Kargougou

Flora Sanou

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes