samedi 22 juin 2024

Ouagadougou : les conditions de distribution des viandes sont à revoir

viande1Généralement les matins, il n’est pas rare de voir des véhicules transportant de la viande dans des conditions peu hygiéniques. Nous avons donc voulu comprendre le circuit de distribution de cet aliment à grande consommation au Burkina Faso, en nous rendant à l’abattoir frigorifique de Ouagadougou.

 

Dès notre arrivée à la Société de gestion de l’abattoir frigorifique de Ouagadougou (SOGEAO), nous nous sommes rendus dans la zone des grossistes. Le constat est moins amer dans cet endroit. L’abattage se fait dans une salle appropriée mais la réalité est tout autre au dehors. La viande est exposée sur des tables sans aucune mesure de protection. Certains vendeurs préfèrent même étaler au sol leur marchandise. Visiblement, les règles d’hygiène sont la chose la moins partagée dans cette zone. Le plus important pour ces commerçants, c’est d’interpeller les passants pour qu’ils achètent leur produit.

De l’autre côté, les revendeurs qui viennent chercher leurs commandes ne respectent souvent pas, eux aussi les règles d’hygiène à la sortie de l’abattoir surtout en ce qui concerne le transport de la viande. En effet, Pendant qu’il y a certains qui couvrent soigneusement leur viande avant de prendre chemin, d’autres par contre, préfèrent vite remplir les formalités de sortie et s’en aller. Comme quoi, « time is money » pour eux. Pourtant, il est interdit de faire sortir de la viande de la SOGEAO sans aucune mesure de protection. C’est pourquoi, des sachets, des papiers et des sacs sont mis à la disposition de tous ceux qui viennent acheter la viande.

viande2Nous avons été témoins d’une scène étrange lors de notre visite. Un revendeur était venu chercher sa marchandise avec son véhicule à deux roues. A sa sortie, il a été interpellé par un agent de sécurité, qui l’avait interdit de continuer son chemin parce qu’il n’a pas couvert sa viande. Le revendeur en question était obligé de rebourser chemin pour chercher un moyen de protection, afin de se conformer à la règle. Le triste constat, le sieur s’est arrangé en déposant tout simplement un papier sur sa viande. Ce qui lui a valu le visa de sortie de la SOGEAO.

Il faut saluer ici, la mesure de l’abattoir qui oblige tout acheteur de viande de couvrir son produit avant de quitter les lieux. Toutefois, il faudrait une certaine  rigueur pour accompagner cette mesure car les conditions d’hygiène doivent être respectées dès l’abattage des animaux jusqu’aux ménages.

viande3Il faut rappeler que l’abattoir de Ouagadougou se situe dans la zone industrielle de Kossodo, plus précisément, sur la Route nationale n°3 (RN3). Cette route est en plein chantier de réfection. Ainsi, la poussière est le quotidien des usagers depuis le début des travaux.

 

Cryspin LAOUNDIKI

 

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes