vendredi 3 février 2023

Noël 2022 : Les catholiques de l’archidiocèse de Ouagadougou invités à penser aux personnes en difficulté

bbceleb uneLa paroisse cathédrale de Ouagadougou a célébré le réveillon de la Nativité de 2022 à travers une célébration eucharistique présidée par le père évêque, le cardinal Philippe Ouédraogo. Les fidèles catholiques ont répondu massivement présents à cette messe au cours de laquelle un message de paix leur a été adressé. D'après le cardinal,  Dieu est miséricordieux et n’appartient à aucune religion. « C’est le Dieu de tout le monde. Il faut savoir le prier et s’en remettre à lui, car il exauce toujours », a affirmé Son Eminence Philippe.

Comme il est de coutume, les chrétiens ont célébré, dans la nuit du 24 décembre, le réveillon de la Nativité, c’est-à-dire la naissance de Jésus-Christ. Venus en nombre important à la paroisse cathédrale de Ouagadougou, les chrétiens catholiques ont été invités à prier pour la paix au Burkina Faso. « Notre arme de combat, c’est la prière, l’amour du prochain et le pardon », a souligné le cardinal Philippe avant d’inviter les fidèles à la modération et à penser à ceux qui sont en difficulté et qui ont besoin de soutien.

bbceleb2Revenant sur la fête de Noël, le cardinal a déclaré : « Noël est l’une des plus grandes fêtes de l’année. Le message le plus fort à cette occasion, c’est certainement la paix. Gloire à Dieu, au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu’il aime. Ce message a été proclamé à la naissance même de Jésus à Bethleem par les anges.  L’Eglise ne cesse de le répéter à chaque eucharistie, et c’est le testament de Jésus, laissé aux disciples : je vous laisse la paix, je vous donne ma paix ». L’archevêque a donc prié pour que le Seigneur permette aux Burkinabè d’être des hommes de paix et qui aiment faire la paix. « La paix, c’est le fruit des hommes. C’est pourquoi la Bible dit « heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu », a-t-il conclu. Cette invite a été aussi celle des pères évêques du Burkina dans leur message adressé aux fidèles catholiques du Burkina. Pour ces évêques, l’amour du prochain ne doit exclure personne et Noël doit être un moment de partage. « Partage avec les personnes nécessiteuses, partage avec les PDI. Marie, juste avant la naissance de Jésus, a été une PDI qui n’a pas eu de place à l’auberge », ont-ils rappelé à l’endroit des catholiques, les invitant à la pratique de la charité vis-à-vis des PDI.

bbceleb 3Le curé de la paroisse cathédrale de Ouagadougou, l’abbé Joanny Koama, a indiqué en outre que sous l’égide de ces évêques, cette nuit de la Nativité a été l’occasion de proclamer le jubilé des 125 ans d’évangélisation au Burkina Faso.  Il a rappelé que c’est en 1900 que les missionnaires sont arrivés au Burkina, pour s’établir dans un premier temps à Koupéla, puis à Ouagadougou en 1901. Ce jubilé, c’est pour marquer d’une pierre blanches ces 125 ans d’évangélisation et permettre une nouvelle dynamique  dans l’évangélisation au Burkina.

A l’issue de la célébration eucharistique, plusieurs fidèles, au micro de Radars Info Burkina, ont déclaré ne rien trouver de plus cher au Burkina que la paix. Pour eux, l’appel des pères évêques va renforcer la recherche de la paix pour un Burkina épanoui.

Etienne Lankoandé

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes