dimanche 4 décembre 2022

Lutte contre le terrorisme : « Cette guerre n’est pas hors de notre portée… Il nous faut seulement mieux nous organiser »  (Colonel major Kassoum Coulibaly, ministre de la Défense et des Anciens Combattants)

forcarm une« Forces armées nationales et populations : synergie pour la reconquête de l’intégrité du territoire national» : c’est sous ce thème que s’est tenue la cérémonie commémorative du 62e anniversaire des Forces armées nationales (FAN) ce 1er novembre 2022 à Ouagadougou. Un événement présidé par le colonel major Kassoum Coulibaly, ministre de la Défense et des Anciens Combattants, représentant le chef de l’État, le capitaine Ibrahim Traoré.

Selon le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le colonel major Kassoum Coulibaly, le choix de ce thème se justifie par l’indispensable collaboration entre citoyens et Forces de défense et de sécurité (FDS) afin de constituer un bloc offensif, ou tout au moins défensif, contre tout ennemi de la patrie car sans le concours de tous les Burkinabè, cette lutte ne pourrait être gagnée. Le ministre, représentant le chef d’Etat, a rappelé les objectifs assignés aux FAN, notamment la reconquête, militairement parlant et dans les meilleurs délais, des parties du territoire national sous influence terroriste. A cet effet, l’officier supérieur de l’armée a invité les FAN et les Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) à voler au secours des populations civiles en proie à la crise sécuritaire et humanitaire en leur assurant protection, voire assistance. Et de leur faire remarquer qu’ils ont une obligation de résultats.

forcam 2Par ailleurs, Kassoum Coulibaly n’a pas manqué de rappeler aux FAN qu’elles doivent  travailler à renforcer l’esprit de cohésion, sans lequel il leur serait impossible d’entraîner les populations dans une bonne synergie à leurs côtés. Il a tenu à rappeler que cette guerre ne dépasse pas les FAN et qu’elles doivent travailler au renforcement de l’esprit de cohésion.

« Cette guerre, faut-il le rappeler, n’est pas hors de notre portée, car je ne doute point du potentiel guerrier reconnu aux soldats burkinabè. Il nous faut seulement mieux nous organiser en nous ressourçant régulièrement dans les valeurs fondamentales qui organisent et cimentent la vie au sein des armées. Je vous invite donc à travailler au plus vite au renforcement de l’esprit de cohésion et à recentrer notre action sur les missions qui sont les nôtres et ce, avec professionnalisme », a-t-il martelé.

forcam 3À cette cérémonie, le mérite de 46 éléments de nos Forces de défense et de sécurité, dont une femme, a été reconnu. Ainsi, 5 éléments des FAN ont reçu la médaille d’honneur militaire, 21 la médaille militaire et 7 la médaille de la croix du combattant. On compte aussi 6 sapeurs-pompiers médaillés d’honneur et 7 récipiendaires de médailles commémoratives avec agrafe Mali.

Il faut savoir que la médaille d’honneur militaire récompense les officiers des armées de terre, de l’air et de la gendarmerie nationale qui se sont distingués par leur dévouement à la nation. Quant à la médaille militaire, elle récompense les militaires non officiers des armées de terre, de l’air et de la gendarmerie nationale dans l’exercice de leurs fonctions qui se sont distingués par la qualité de leurs services et leur dévouement à la nation. Elle peut être décernée à titre normal, exceptionnel ou posthume. La croix du commandant, elle, est destinée à récompenser les personnels et les unités militaires des forces armées nationales qui se sont particulièrement illustrés par leur bravoure au cours des opérations nationales ou qui se sont grièvement blessés, ou ont été portés disparus au moment du combat sur le territoire national ou au plan international. Concernant la médaille d’honneur des sapeurs-pompiers, elle récompense les personnels qui se seraient distingués par la durée et la qualité de leur travail à travers les actes ou services exceptionnels dans le corps des sapeurs-pompiers.

La médaille commémorative avec agrafe récompense les éléments des forces de défense et de sécurité ayant passé au moins 45 jours sur un théâtre d’opérations de maintien de la paix.

A noter également que parmi les récipiendaires, il y avait un soldat atteint de cécité, handicap survenu suite à des blessures au cours d’une opération militaire sur l’axe Ganzourgou-Djibo.

Flora Sanou

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes