vendredi 7 octobre 2022

Développement humain : Le Burkina Faso classé 184e pays sur 191 en 2022 par le PNUD

insd 5La revue de l’actualité économique de cette semaine relève que l’accès des populations burkinabè à un certain bien-être en 2022 est mitigé. En effet, le rapport sur le développement humain en 2022 du PNUD classe le Burkina 184e sur 191 pays évalués. En matière de coût de la vie, l’indice global des prix a augmenté de 0,3% par rapport à celui du mois de juillet et de 18,1% par rapport aux prix d’août 2021, selon un rapport de l’Institut national de la statistique et de la démographie (INSD). Retour sur l’actualité économique.

Selon le rapport sur le développement humain 2021-2022 du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), rendu public le 8 septembre 2022, le Burkina Faso est le 184e pays sur 191. La mauvaise gouvernance et la situation d’insécurité dans laquelle se trouve le pays, qui ont rendu caducs les efforts en matière d’éducation, d’accès en soins de santé, d’accès aux produits alimentaires pour certaines zones et l’inflation sans cesse croissance, ont certainement impacté négativement l’IDH du Burkina Faso. Le thème du rapport de 2022 est : « Des temps incertains, des vies instables : façonner notre avenir dans un monde de transformation ». L’inversion est presque universelle, puisque plus de 90% des pays ont enregistré une baisse de leur IDH en 2020 ou 2021 et plus de 40 % ont vu leur score chuter au cours de ces deux années, preuve que la crise continue de s’exacerber pour beaucoup.

L’indice harmonisé des prix à la consommation (IHPC) du mois d’août 2022 se situe à 128,53 soit une hausse de 0,3% par rapport à juillet 2022, selon le rapport de l’INSD sur l’IHDC base 2014 du mois d'aout 2022. Comparé à août 2021, les prix augmentent de 18,1%, ajoute la Nationale de la statistique et de démographie. Dans la même lancée, l’indicateur de convergence de l’UEMOA pour le mois d’août 2022 (moyenne des indices des 12 derniers mois comparée à celle des 12 derniers mois précédents) est de 11,51%, contre 3,31% en août 2021.

Le 10 septembre 2022, la Maison de l’entreprise du Burkina (MEB) a célébré ses 20 années d’existence. En 2 décennies, cette structure, qui compte aujourd’hui plus de 700 membres constitués d’entreprises et d’organisations professionnelles, a permis la création de plus de 133 000 entreprises, délivré plus de 11 400 permis de construire et formé autour de 63 000 entrepreneurs. Ses efforts, selon les premiers responsables, ont contribué à la création de plus de 100 000 emplois auxquels s’ajoutent un volume de financements bancaires mobilisé au profit des entreprises de l’ordre de 18 milliards de FCFA et une enveloppe d’environ 60 milliards de FCFA au titre des projets et programmes exécutés au profit de l’économie nationale.

Par ailleurs, Sank Burkina a annoncé son partenariat avec Telecel Faso pour les transactions monétaires. Les citoyens burkinabè n’auront pas besoin d’une connexion Internet pour leurs transactions ; la puce Telecel suffira. Sank Business a été lancé en 2021 par de jeunes entrepreneurs burkinabè. Dix mois après, le promoteur assure que l’entreprise se porte bien, même si elle a encaissé pas mal de coups.

Etienne Lankoandé

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes