lundi 8 août 2022

Problème d'eau à Ouagadougou : « Cela est lié à un dysfonctionnement des installations (Barnabé Millogo, directeur régional de l’ONEA du Centre)

aadsserte uneLe directeur régional de l’ONEA du Centre, Barnabé Millogo, a tenu un point de presse ce mercredi 3 août 2022, au cours duquel il a donné des explications sur les perturbations en matière d'approvisionnement en eau potable qui affectent certains quartiers de Ouagadougou. Selon le DR, cela est imputable à un problème technique survenu à l’usine de traitement d’eau de Ziga. Toutefois, il assure que cette difficulté est prise en charge pour une solution rapide.

« Depuis quelques jours, des abonnés de l'ONEA (NDLR : l’Office national de l’eau et de l’assainissement) comme les résidents de Bassinko, Yagma, Rimkiéta, Nagrin, etc., ressentent des perturbations dans l'approvisionnement en eau potable », a déclaré d’entrée de jeu le directeur régional du Centre. Et de poursuivre : « Ce sont des impératifs techniques que nous avons eus à la station de traitement de Ziga, malgré les opérations de maintenance préventive, qui sont à l’origine de ces désagréments. »

aadsserte 2Pour comprendre le problème et tenter d’y remédier, des équipes ont été immédiatement déployées, à en croire le DR, qui ajoute que c’est justement le travail desdites équipes qui permet d'envoyer de l'eau à Ouagadougou pour assurer le minimum en matière de distribution d'eau potable, surtout dans les zones sensibles telles que les hôpitaux et les quartiers qui sont les plus défavorablement desservis. Il a précisé que compte tenu des nombreux déficits enregistrés, l'eau n’arrive pas à monter dans les châteaux. C’est pourquoi ceux qui résident dans des zones un peu élevées n'ont pas d'eau. « Ce que nous faisons, c'est aller manœuvrer dans le réseau pour permettre de prendre l'eau dans les zones basses et de la canaliser avec le peu qui entre dans les châteaux pour pouvoir la réorienter vers les zones élevées », a-t-il expliqué. aadssrte 3Le traitement de l'eau consiste à prélever ledit liquide dans le barrage et à lui faire subir un traitement pour le rendre potable. Après quoi, l’or bleu est convoyé vers Ouagadougou et c'est la station de dispatching qui dessert les différentes zones. Le directeur régional a précisé que la station de dispatching n'a pas de problème et que c'est à l'usine de traitement d'eau qu'il y a le souci technique. Il déplore aussi que ceux qui sont dans des zones favorables fassent des provisions parce que, selon lui, c’est au détriment de ceux qui sont dans les zones défavorables. « Mais, assure-t-il, les premiers résultats de l’équipe d'experts commise au niveau des stations ont permis d'envisager une amélioration notable de la situation d'ici la fin de la semaine. »

Le directeur régional du Centre a, une fois de plus, présenté les excuses de l'ONEA pour les désagréments que cette fâcheuse situation occasionne aux consommateurs et invité ceux qui sont dans les zones défavorables à avoir le réflexe de faire des provisions d'eau en attendant un retour de la situation à la normale.

Etienne Lankoandé

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes
y>