mercredi 19 janvier 2022

Radars au tribunal : Il se fait passer pour un comptable d'une société minière pour escroquer des gens

rdrr uneAu Tribunal de grande instance (TGI) Ouaga I ce mardi 28 décembre 2021, Inoussa (NDLR : Il s’agit d’un nom d’emprunt) a été condamné à 18 mois de prison et à une amende de 250 000 F CFA pour escroquerie. Opérateur de vidéosurveillance, ce jeune homme a plumé plus de trente personnes en faisant de faux recrutements pour le compte d'une société minière basée à Banfora, ce qui lui a rapporté environ 2 millions de francs CFA . C'est suite à la plainte d'une de ses victimes que la gendarmerie a mené des enquêtes qui ont permis de mettre au frais cet arnaqueur.

À la barre ce mardi 28 décembre au TGI Ouaga I, le prévenu Inoussa refuse de répondre directement aux questions du tribunal et ne cesse  de dire aux juges de demander au plaignant, Jacques (NDLR : C’est également un nom d'emprunt), s’il veut en savoir davantage. Selon les propos que nous avons pu obtenir d’Inoussa, puisqu'il refuse de parler, il a  été contacté par un certain Traoré qui lui a proposé de l'embaucher comme comptable dans une société minière basée à Banfora. Inoussa lui aurait dit qu'il n'a pas le niveau, mais Traoré lui a répondu que cela ne posait pas problème. Appelé à la barre, le plaignant a précisé qu’Inoussa et lui ont été  des camarades de classe. Et un jour Inoussa le rencontre à Ouagadougou et l’informe qu’il est comptable dans une société minière. rdrr 2Il ajoute que souvent la société en question lance des recrutements. C'est alors que Jacques lui demande de lui faire signe si la société lance un avis de recrutement. Trois jours après, alors qu'il était en province, Jacques reçoit un appel d’Inoussa lui disant que la mine procède à des recrutements, en précisant même les postes concernés. Alors Jacques lui envoie son dossier pour le poste d'agent de sécurité. Par la suite Inoussa lui dit que les candidats à ce poste sont nombreux et que pour être sûr d'avoir l'emploi, Jacques devra payer 100 000 F. N'ayant pas la totalité de la somme et étant donné qu'il est un ami d’Inoussa,  celui-ci lui envoie 75 000 F, puis 12 500 F pour la tenue et bien d'autres sommes que lui-même ne se rappelle plus. Mais Inoussa le fera tourner en rond, jusqu'à lui dire qu'en réalité il y a une digue dans la localité de Banfora qui a cédé, donc un véhicule ne peut pas passer. Jacques est resté dans l'attente jusqu'à ce qu'Inoussa l'appelle et lui donne une date de départ pour la mine en précisant qu'il y a un car qui va venir directement  prendre ceux qui sont retenus. D’après Jacques, le jour du départ, à sa grande surprise, ils étaient nombreux à la  gare STAF de Larlé et parmi eux il y avait une femme. Mais le car promis par Inoussa n'est jamais arrivé. C'est alors que Jacques a porté l'affaire à la gendarmerie. Mais Inoussa a toujours nié les faits en prétendant que c'est le nommé Traoré, qu'il dit n'avoir jamais vu, qui l'a trompé. À la question du président du tribunal de savoir s'il y a une digue qui a cédé, le prévenu  répond par la négative. Selon le procureur, Inoussa veut leur faire croire qu'il est lui aussi une victime. Or les faits d'escroquerie sont constitués, car 33 personnes en ont été victimes et l’accusé a empoché environ 2 millions de francs CFA en plumant ces malheureux. En outre, il lui est rapproché de s’être attribué des qualités qu'il n'a pas. Par ailleurs le nommé Traoré dont il fait sans cesse cas n'existe pas. En définitive, le tribunal a condamné l’accusé Inoussa à 18 mois de prison et à une amende de 250 000 F pour escroquerie.

B. P. T.

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes
>