mercredi 19 janvier 2022

Radars au tribunal : Il vole des bouteilles d'oxygène à Yalgado pour les revendre afin de pouvoir organiser son PPS

rdrd uneIl s'appelle Samba (prénom d’emprunt). Il a comparu ce mardi 7 décembre au tribunal de grande instance de Ouaga I pour vol aggravé. Au terme de l'audience, Samba a été condamné à 24 mois de prison et à payer une amende de 4 500 000 francs CFA pour avoir volé 171 bouteilles d'oxygène  au Centre hospitalier universitaire  (CHU) Yalgado pour les revendre afin de pouvoir organiser son mariage.

 Les faits remontent aux mois de septembre et octobre 2021. Samba travaillait à l'époque dans une société de la place. Il projetait d’aller faire son mariage traditionnel (PPS) en province. Cependant il a été licencié pour n'avoir pas mis sa ceinture de sécurité, selon ses dires. N'ayant plus les moyens de prendre en charge lesdites fiançailles, Samba a décidé d'aller voler des bouteilles d'oxygène au CHU Yalgado pour les revendre et se faire de l'argent. C'est ainsi qu’il s’est entendu avec un conducteur de camion, a loué le camion de ce dernier,  est entré au CHU Yalgado, y a embarqué un grand nombre de bouteilles appartenant à une société de la place qu’il est ensuite allé vendre. Et comme l’appétit vient en mangeant, il a refait ça encore et encore si bien qu’à sa 3e tentative de vol il a été pris la main dans le sac avec 30 bouteilles.

rdrd 2Selon les explications de l’indélicat, voici comment il procédait :  quand il entrait à Yalgado au volant du camion, les vigiles lui demandaient où il se rendait. Il leur disait où et ceux-ci le laissaient alors  passer sans aucun contrôle.

Après avoir dénoncé les défaillances du système de sécurité de l'hôpital,  l'avocat de la partie civile a fait savoir qu'une bouteille d'oxygène coûte 125 000 F. Il a donc demandé qu’on fasse rembourser au prévenu le montant équivalant à celui des 171 bouteilles volées à l'hôpital, soit 23 millions 375 000 francs CFA, ainsi qu’un million de francs comme frais. Bien que le procureur se soit réjoui que le prévenu ait tout avoué à la barre, il lui a reproché son “insouciance et son manque d'humanisme” car, a-t-il dit, on ne peut pas comprendre qu'en cette période de Covid-19, où il y a un  besoin pressant d'oxygène à l'hôpital, quelqu'un se permette d’aller  dans ce lieu dérober des bouteilles d'oxygène, au mépris de la détresse des malades, pour les revendre juste afin d’épouser une femme.  “C'est méchant”, a martelé le magistrat. C'est pourquoi il a requis que  le prévenu soit condamné à 36 mois de prison, dont 24 ferme. L'avocate de ce dernier, quant à elle, a sollicité la clémence du tribunal, invoquant le fait que son client a reconnu les faits. Elle a en outre fait remarquer que ce dernier n'est pas un délinquant, mais un homme travailleur. En témoigne le fait, a-t-elle poursuivi, qu’il était apprécié dans son service pour son travail et qu’il  n'a pas été licencié  pour vol. Elle a ajouté que son client était sous une pression sociale, familiale, précisant qu'il a déjà un enfant avec celle qu’il voulait épouser, mais que les coutumes ne permettent pas à un homme et une femme de cohabiter sans avoir préalablement fait de PPS. C'est pourquoi les parents de la fille n'ont pas accepté que le couple vive ensemble. Quant à Samba, il a demandé pardon à la fin de sa comparussion et a promis de se ranger. Ce qui n’a pas empêché le tribunal de le condamner à 24 mois de prison et à payer la somme totale de 4 500 000 F CFA .

Barthélémy Paul Tindano

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes
>